(L'Equipe)
Saga/Les matches les plus fous

Sedan-PSG : l'improbable devient réel

Tout au long du mois d'août, pour accompagner la reprise du Championnat, Francefootball.fr vous propose de revenir sur ces rencontres au scénario rocambolesque qui ont fait la légende de la L1 depuis le début des années 2000. Aujourd'hui, le N°22 : Sedan-PSG en 2000.

Pourquoi c'était fou

Revenu en D1 à l'été 1999, le CS Sedan-Ardennes termine alors septième et s'installe tranquillement dans l'élite avec des joueurs comme Sachy, Quint, Mionnet ou Satorra. Une équipe modeste prête à bousculer les grosses cylindrées lorsque celles-ci se rendent à Louis-Dugauguez. En ce samedi 2 décembre 2000, les Sedanais, étonnants quatrièmes, reçoivent le PSG, privé d'Anelka recruté pour plus de 33 millions d'euros au mercato d'été. Un PSG en grosses difficultés avec sa neuvième place et son inquiétante série de cinq matches sans victoire. Philippe Bergeroo est d'ailleurs sur la sellette. Ce match va le faire monter sur l'échafaud.

Pauvre Lionel Letizi : le gardien parisien encaisse cinq buts dont trois après qu'il ait repoussé une première fois une tentative sedanaise. Sa défense le laisse seul au monde et Pius N'Diefi par trois fois, Moussa Ndiaye puis Cédric Mionnet terminent le travail. Un dernier but du chouchou de Dugauguez en guise d'humiliation tant l'attaquant du CSSA dribble d'abord Letizi avant de tailler un short à Rabesandratana et de marquer. Seul Laurent Robert sauvait les apparences côté PSG avec un but plein de panache pour le 1-1 juste avant la mi-temps. Mais ça c'était avant la vague ardennaise de la seconde période.
 
Un spectacle improbable et incroyable qui succède à une autre sortie de route à Troyes quelques semaines plus tôt (5-3). Un bilan très en-deçà des ambitions qui provoque le limogeage immédiat de Philippe Bergeroo. C'est Luis Fernandez qui lui succédera. Le PSG terminera la saison à une pauvre neuvième place. Après ce match fort en émotion, Sedan prend la tête du Championnat ! Au final, les Ardennais prendront une belle cinquième place. Sans doute la plus belle année du CSSA en D1.

Le joueur : Pius N'Diefi

On se souvient tous de sa danse qu'il effectuait avec ses bras après chaque but. Ce soir-là, Pius N'Diefi dansera à trois reprises. À l'affût d'une frappe repoussée dès la 3e minute, il arme une splendide frappe du gauche aux vingt mètres en deuxième période qui fait chavirer Dugauguez. Il inscrit son triplé 120 secondes plus tard suite, encore une fois, à une frappe dégagée dans un premier temps par Letizi. Quatre buts en deux matches, N'Diefi est à l'époque l'un des artisans de la place de leader des Ardennais. Finalement, il ne refera trembler les filets qu'en avril 2001 face à Toulouse pour finir l'exercice 2000-2001 à 8 buts. Dans sa carrière en Ligue 1, N'Diefi a planté 24 pions en 111 rencontres. Tous avec Sedan, évidemment.
 

La vidéo

La première mi-temps

La seconde

Timothé Crépin
Réagissez à cet article
500 caractères max
stephanemetalarmy 24 août à 19:24

un match fort et un souvenir inoubliable. Un match de légende !

stephanemetalarmy 24 août à 19:24

un souvenir fort, un match entré dans la légende du CSSA

ADS :