Soccer Football - Champions League Semi Final First Leg - FC Barcelona v Liverpool - Camp Nou, Barcelona, Spain - May 1, 2019  Barcelona's Lionel Messi celebrates scoring their third goal   REUTERS/Albert Gea (Reuters)
Ligue des Champions - FC Barcelone

Si Lionel Messi veut un sixième Ballon d'Or France Football, qu'il continue comme cela, il est sur la bonne voie

Auteur d'un doublé, dont un coup franc stratosphérique pour mettre Liverpool à terre (3-0), Lionel Messi réalise une saison tout bonnement exceptionnelle. Avec une nouvelle finale de Ligue des champions qui va vraisemblablement s'ouvrir à lui. Dans la course au Ballon d'Or, l'Argentin a déjà certains arguments.

Si vous avez un petit coup de mou dans les prochaines heures ou les prochains jours, visionnez le coup franc de la 82e minute de cette demi-finale aller entre le FC Barcelone et Liverpool. Mais pas qu'une seule fois. Sous tous les angles, si possible. À toutes les vitesses, si possible. Plusieurs fois, encore, encore, encore. Promis, on vous garantit un vrai moment de bonheur. L'exécution, la précision, la vitesse, les filets d'Alisson déchirés. Dingue.

«Pour le bien du football, ne le comparez plus au numéro 7 de la Juventus»

Dans une demi-finale intense, et où son équipe n'était pas non plus au mieux, Messi a décidé de mettre tout le monde d'accord, avec ce quarante-deuxième coup franc direct. Pour écrire un peu plus sa légende éternelle. 112e but en Ligue des champions en 134 matches. Messi est le quatrième meilleur buteur d'Europe face aux membres du top 6 anglais depuis la saison 2011-12 avec vingt-cinq pions. Imaginez la performance. Même Harry Kane est derrière lui. Mais surtout un 600e but sous les couleurs de son club de toujours. Il y a moins d'une semaine, c'est Cristiano Ronaldo qui plantait son 600e but en carrière. Ces deux-là sont décidément inséparables. Quelques minutes après le coup franc de Messi, Mario Balotelli se lâchait sur Instagram : «Pour le bien du football, ne le comparez plus au numéro 7 de la Juventus.»
Pour atteindre la barre des 600, Messi a choisi le 1er mai. Date, quinze ans plus tôt, de son tout premier but avec les Catalans. C'était face au club d'Albacete. Il n'avait joué que deux minutes.

Voir : Le tout premier but de la carrière de Messi avec le Barça
Sauf une incroyable remontada, que les Catalans avaient subie de plein fouet la saison dernière face à l'AS Roma (4-1 ; 0-3), Messi va donc connaître sa cinquième finale de Ligue des champions. Rappelons qu'il reste pour le moment sur quatre titres en quatre tentatives (2006, 2009, 2011, 2015). Le dernier date de 2015, c'était face à la Juventus (3-1). Quatre ans. Une éternité pour une Pulga frustrée ces dernières saisons par la Roma donc, en 2018, la Juventus en 2017 et l'Atlético Madrid en 2016. Il fallait même remonter au 6 mai 2015, face au Bayern, pour retrouver la trace d'un but de Messi dans une demie ou dans une finale de C1.

Lire : Les notes de Barça-Liverpool
2018-19 : sans doute l'une des trois plus grandes saisons de sa carrière.
Son doublé phénoménal va faire le tour du monde et valide une nouvelle fois l'opus 2018-19 de l'Argentin : sans doute l'une des trois plus grandes saisons de sa carrière. À bientôt 32 ans. Rarement, si ce n'est jamais, blessé, Messi porte quasiment le FC Barcelone à lui tout seul cette saison. Un Ernesto Valverde contesté, un jeu qui a pu déplaire à de nombreux fans du Camp Nou, nostalgiques des années Johan Cruyff et Pep Guardiola, mais une légende qui s'occupe de tout et qui est toujours plus idolâtrée : 47 matches en compétitions officielles avec le maillot barcelonais en 2018-19, 48 buts inscrits, 16 passes décisives. Pas certain de véritablement se rendre compte de son chef-d'oeuvre. Frustré par les Bleus lors de la dernière Coupe du monde, sortant d'une saison décevante collectivement, Messi a décidé de hausser encore plus le niveau. Oui, oui, c'est possible.
Avec, on ose l'imaginer, quelque chose de si précieux en tête : un certain trophée nommé Ballon d'Or France Football. La récompense ultime est revenue à Cristiano Ronaldo en 2016 et 2017. Sur les cinq dernières éditions, CR7 a soulevé quatre BO contre un seul pour son rival argentin. Les deux légendes sont à cinq partout. Le duel entre les deux va reprendre de plus belle. Entre un titre de champion d'Espagne (le dixième de sa carrière) rondement mené, une septième Coupe du Roi possible à son actif le 25 mai prochain en finale face à Valence et un niveau personnel proche de la perfection, Messi marquera de nouveaux points très précieux dans la course au Ballon d'Or France Football 2019 en cas de sacre le 1er mai prochain sur la pelouse du Wanda Metropolitano de Madrid en finale de la Ligue des champions. Le trophée du BO ne sera pas assuré, l'année civile sera encore longue et on rappelle que ce sont plus de 180 journalistes du monde entier qui votent pour le lauréat doré. Mais la concurrence pourrait en prendre un sacré coup.
Timothé Crépin 
Réagissez à cet article
500 caractères max
davidmoreira9 7 mai à 23:18

et maintenant ??? vous le lui donnez encore ??? attention... retournement de veste imminent !LOOOOOOOOLLLLLLL

alisabra123 3 mai à 11:36

donnez lui . il est icomparable

Toto0 2 mai à 19:33

Le football est souvent injuste. On dirait que Liverpool était le Barça hier, le Barça jouait à la défensive et à contre-attaque. Ils ne pouvaient pas avec la vitesse de Liverpool et ont ralenti le jeu en 2e mi-temps. Rakitic est allé éliminer Keita et l’arbitre n’a rien dit, et l’arbitre a aussi péché sur le penalty causé à Fabinho. Valverde a été plus intelligent de Klopp en ralentissant le jeu en 2e mi-temps.

yns54 2 mai à 16:38

Le meilleur de tout les temps Messi ????

leon7-3 2 mai à 12:36

Ni le roi Pelé ni Maradona n'avaient la régularité de Messi. Messi c'est chaque week end chaque mardi ou mercredi. Moi j'ai la chance d'avoir vu Messi jouer.

ADS :