bilic (slaven) (S.Roudeix/L'Equipe)
INFO FF

Slaven Bilic plaisait à Nantes

En quête d'un technicien pour remplacer Miguel Cardoso, qui devrait bientôt quitter le FC Nantes, Waldemar Kita avait un faible pour Slaven Bilic.

Les relations difficiles entretenues par le président Kita avec ses entraîneurs depuis son arrivée au club il y a onze ans ne dissuadent visiblement pas nombre d'entre eux. En quête d'un successeur à Miguel Cardoso, coupable à ses yeux - entre autres - de ne pas avoir respecté le tableau de marche qui lui avait été demandé (un seul point pris de la 5e à la 7e journée, au lieu des quatre programmés), le boss nantais a reçu énormément de sollicitations pour le poste, certaines directes, certaines émanant d'intermédiaires. Tous ces candidats sont venus rejoindre la liste de ceux initialement retenus par les décideurs nantais. Au total, beaucoup de noms, en France ou à l'étranger.

En ce qui concerne les techniciens tricolores, ont été évoqués Jocelyn Gourvennec évidemment, mais aussi Luis Fernandez, Christian Gourcuff, Pascal Dupraz et Guy Lacombe, notamment. À l'étranger, en plus de celui de Vahid Halilhodzic (déjà rencontré cet été au Fouquet's, à Paris, comme l'avait révélé francefootball.fr), plusieurs dossiers ont été ouverts : les Belges Enzo Scifo (ancien coach de l'équipe de Belgique Espoirs) et Franky Vercauteren (qui fut canari de 1987 à 1990), ainsi que les Italiens Roberto Di Matteo, vainqueur de la Ligue des champions sur le banc de Chelsea en 2012, et Francesco Guidolin (ex-entraîneur de Monaco et de l'Udinese). Ce dernier aurait constitué un duo avec Benoît Cauet, champion de France 1995 avec Nantes devenu entraîneur de jeunes à l'Inter Milan. Un autre profil a un temps tenté le président Kita, celui de Slaven Bilic, ex-entraîneur de la Croatie et de West Ham, homme à poigne et à convictions. Mais la méconnaissance de la langue française du Croate a clos - à regret côté nantais - la piste Bilic.
Nabil Djellit

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :