Pape Sougou triste pour l'OM (L'Equipe)

Sougou :«Triste pour l'OM»

Prête par l'OM à Evian-TG, l'attaquant Modou Sougou porte un regard lucide sur l'échec de ses anciens coéquipiers en C1. Le Sénégalais, débarqué en Haute-Savoie à l'intersaison, estime qu'il revient en forme pour pouvoir aider l'ETG dans sa saison ainsi que le Sénégal avec qui il rêve de disputer le Mondial 2014. Entretien.

«Comment avez-vous vécu le troisième revers de l'Olympique de Marseille en Ligue des Champions face à Naples (1-2), mardi ?
Je suis triste pour l'OM. L'année dernière, quand nous avons accroché cette seconde place en Championnat, j'ai vu beaucoup d'ambitions dans le regard de mes coéquipiers pour cette compétition. Pour le reste, Marseille est clairement tombé dans le groupe le plus difficile. Ils ont fait avec leurs moyens.

Etes-vous déçu de n’être pas resté à Marseille pour disputer ce genre d'affiche ?
Non, je connais déjà cela puisque j'ai joué des matches de C1 avec le CFR Cluj, mon ancien club. Et puis, quand j'ai fait le choix du projet d'Evian-TG, je savais que je disais adieu à la Ligue des Champions.

La blessure de Kevin Berigaud va certainement vous offrir un temps de jeu plus important en attaque. Qu'en pensez-vous ?
Je ne vois pas cela comme ça. Je suis arrivé à court de forme car en changeant de club je n'ai pas pu faire une vraie préparation d'avant-saison. Ma première titularisation ne s'est pas bien passée. Je ne crois pas qu'il y ait encore vraiment d'équipe type. Il y a une ossature de cinq à six joueurs et des autres dont je fais partie qui peuvent venir la renforcer. Là, au-delà même de l'absence de Kévin, je commence vraiment à me sentir mieux, et j'ai de meilleures sensations. Pour le reste, je reste fixé sur le discours de l'entraîneur, Pascal Dupraz, qui nous demande de nous investir à l'entraînement.

Votre sélection nationale a été défaite par la Côte d'Ivoire (1-3) en barrage aller pour la Coupe du monde. Croyez-vous le Sénégal capable de renverser la vapeur en terrain neutre à Casablanca ?
Il est vrai que notre terrain est suspendu. Et ce n'est pas simple d'affronter une équipe aussi performante offensivement que la Côte d'Ivoire. A l'aller, nous n'avons pas réalisé un bon match. Mais, tout est possible, à nous de leur mettre la pression et essayer d'inscrire rapidement un but qui pourrait les faire douter.»  

Propos recueillis par Nabil Djellit

Ce n'est pas simple d'affronter une équipe aussi performante offensivement que la Côte d'Ivoire.