Championnat des étoiles
acheter
mbappe lottin (kylian) (A.Mounic/L'Equipe)
Ligue 1 - 32e journée

Strasbourg-PSG : Pas de repos pour Kylian Mbappé, auteur d'un match plein

Buteur et passeur décisif à Strasbourg (4-1), tout en provoquant et en fatigant la défense alsacienne, Kylian Mbappé n'a pas soufflé entre les deux affrontements face au Bayern. Et cela semble lui aller complètement.

Il ne veut pas qu'on lui parle d'âge. Visiblement, il n'a pas non plus envie qu'on lui parle de repos. Trois jours après avoir fait si mal à Jérôme Boateng et au Bayern Munich, on s'attendait à voir Kylian Mbappé tranquillement assis au stade de la Meinau, à observer son équipe se coltiner les Strasbourgeois. Avec pourquoi pas l'opportunité de rentrer dans la dernière demi-heure, si besoin. On a eu tout le contraire. Titulaire pendant que Neymar purgeait le premier de ses deux matches de suspension et qu'Angel Di Maria était remplaçant, le numéro 7 parisien est même resté jusqu'à la 89e minute en Alsace. Sans aucun problème à signaler.

Lire : Le PSG gère très bien son affaire à Strasbourg

Mieux encore, le champion du monde 2018 a réalisé un sacré chantier face à Stefan Mitrovic et consorts. Montrant une énergie débordante dès le coup d'envoi. Avec une première opportunité dès la trente-cinquième seconde et ce contrôle manqué devant Lamine Koné (1re). Aligné en pointe, l'ancien Monégasque était très actif avec plusieurs appels dans la profondeur (il a été flashé à 36,4 km/h sur l'un de ses 122 sprints de la partie). A fond, on le voyait même effectuer une touche pour ne pas ralentir le jeu. L'impression laissée était que le RCSA n'allait pas résister bien longtemps même si Koné (10e) et Mitrovic (14e) retardaient l'échéance. Seize minutes. Pas plus. Servi sur la gauche de la surface par Leandro Paredes, Mbappé se retrouvait dans une position qu'il affectionne. Arrêté face à Koné, il hésitait à asséner un crochet, manquait même de tomber, avant de porter une accélération dingue face à laquelle le défenseur ivoirien ne pouvait répondre. Ajoutez à cela une finition clinique du gauche entre les jambes du pauvre Matz Sels et vous obtenez un dix-neuvième but en 2021 (seul Robert Lewandowski fait mieux avec vingt-deux), un vingt-et-unième pion cette saison en Ligue 1 (six de plus que Wissam Ben Yedder, son premier poursuivant au classement des buteurs), le trente-quatrième toutes compétitions confondues en 2020-21.

Dix-neuvième doublé but-passe

Pas franchement favorable à se préserver, Mbappé continuait de vouloir faire mal. Anthony Caci repoussait sa frappe après un une-deux avec Rafinha (son partenaire privilégié ce samedi avec six passes échangées) et un passement de jambes réussi sur Mitrovic dans la surface (24e), tandis que Koné se débrouillait assez bien face à son adversaire du jour en le privant de deux opportunités (27e, 34e). Tentant même un ciseau retourné, un geste rarissime chez lui (42e), Mbappé devenait passeur décisif pour Moïse Kean en bénéficiant d'une trop grande liberté laissée par Mitrovic. L'attaquant glissait le ballon à son coéquipier italien pour tuer tout suspense (0-3, 45e). Un but et une passe décisive dans le même match en L1 ? C'est la dix-neuvième fois qu'il accomplit ce "doublé" depuis son arrivée dans la capitale. Un joueur fait mieux sur cette période dans les cinq "grands" Championnats : Lionel Messi.
Un Mbappé dans l'axe puis sur la gauche à Strasbourg.
Un Mbappé dans l'axe puis sur la gauche à Strasbourg.
«Kylian est un joueur qui est heureux quand il est sur le terrain.»
Un mauvais contrôle alors qu'un face-à-face avec Sels l'attendait (53e), une frappe sortie par le portier belge (69e), une faute provoquée qui offrait le coup franc du 4-1 à Paredes (74e) : Mbappé poursuivait sur son rythme en seconde période. Légèrement moins en vue, il était davantage positionné sur la gauche de l'attaque après le repos. Les minutes passaient, les changements parisiens s'enchaînaîent, mais Mbappé restait sur le pré. Pour finir par sortir à la 89e minute, remplacé par Kenny Nagera (19 ans, né en 2002) qui jouait ses premières minutes en Ligue 1. Pas de quoi susciter un risque dans l'esprit de Mauricio Pochettino : «Il faut se souvenir qu'il a joué 90 minutes en Coupe (NDLR : Référence au tour de Coupe de France à Brest quelques jours avant le match retour face au Barça), a expliqué le coach argentin sur Canal+. Pour lui, pour être prêt, la meilleure chose, c'est de jouer. S'il sent que quelque chose ne va pas, il sera le premier à le dire. Nous sommes professionnels, on essaie de prendre les meilleures décisions pour l'équipe. Kylian est un joueur qui est heureux quand il est sur le terrain.» Finis les quelques doutes de la dernière trêve internationale, Mbappé est chaud et c'est le Bayern qu'il cherchera à mettre au repos forcé en C1 mardi.
Pas de réussite pour Mbappé sur ce retourné en première période. (A.Mounic/L'Equipe)
Pas de réussite pour Mbappé sur ce retourné en première période. (A.Mounic/L'Equipe)
Timothé Crépin 
Réagissez à cet article
500 caractères max
RensenbrinkRIP 11 avr. à 12:14

Il semblerait qu’il y ait une campagne de la part de FF de réintégrer Benzema en EDF, alors que tout le monde sait que son absence n’a rien à voir avec son talent mais plutôt à l’idée que DD a de l’esprit de groupe. Je commence donc, à mon échelle si petite, un autre campagne: si Mbappé continue avec ses statistiques affolantes et de marquer des buts aux grands d’Europe (Barça, Bayern, etc.), ne serait-il pas un candidat très crédible pour le ballon d’or 2021?

leroystphane99 10 avr. à 21:13

Je m’attendais pas trop à ce résultat mais on voit que ce PSG est capable de rassuorer ses supporters face au Bayern .a mardi

ADS :