Stephan Rietiker, le président du Grasshopper Zürich, en conférence de presse. (A. Wiegmann/Reuters)
Suisse - Grasshopper

Suisse : le président du Grasshopper Zürich veut des sanctions lourdes pour les hooligans

Le président du Grasshopper, Stephan Rietiker, demande des sanctions plus lourdes pour des supporters de son club, qui ont tenté d'envahir le terrain de Lucerne lors de la 33e journée du Championnat (0-4).

Stephan Rietiker, le président du Grasshopper Zürich, déplore que les « hooligans » ne soient pas sanctionnés plus sévèrement. « Dans ce pays, les automobilistes reçoivent des sanctions plus graves que les hooligans », a-t-il réagi. Dimanche, la rencontre Lucerne-Zürich (4-0) a été interrompue à vingt minutes du terme. Excédés après un quatrième but encaissé, des dizaines de supporters zurichois ont franchi les barrières et ont menacé d'envahir le terrain. Ils ont demandé aux joueurs de retirer leur maillot, ces derniers n'étant « pas dignes » de le porter.
Le classement du Championnat suisse
« À contrecoeur, j'ai accepté que les joueurs s'exécutent. C'était la meilleure chose à faire, autrement nous aurions eu des hooligans dans les vestiaires », a regretté le président. Le Grasshopper, dernier du Championnat et officiellement relégué en Deuxième Division la saison prochaine, n'avait plus quitté la Super League depuis 68 ans.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :