ripoll (sylvain) (F.Faugere/L'Equipe)
Espoirs

Sylvain Ripoll, sélectionneur des Espoirs : «Abdou Diallo n'a pas voulu décaler son opération»

Quelques instants après avoir dévoilé sa liste des joueurs retenus pour le prochain Euro Espoirs, Sylvain Ripoll a répondu aux questions des journalistes. Morceaux choisis.

Sur l'absence d'Abdou Diallo

«Abdou m'a informé il y a une quinzaine de jours qu'il aurait une intervention chirurgicale non liée au sportif, qui nécessitera vingt jours de repos. Il ne sera pas disponible avant la mi-juin. J'estimais que cette situation n'était pas possible, pas envisageable avec la compétition de très haut niveau qui nous attend. C'est pour cela que je n'ai pas fait appel à lui.»

Sur la sélection de Colin Dagba

«À Paris ce n'est pas toujours facile de se faire une place. Mais ces derniers temps, il a pu enchaîner avec des prestations abouties. Il a une expression technique très intéressante, il est aussi très polyvalent.»

Sur l'absence d'Allan Saint-Maximin

«Il n'a participé qu'à un seul match de qualification sur les dix, finalement. C'est une réflexion d'ensemble, de jeu, de complémentarité des joueurs. On fait des choix et ces choix sont les miens.»

Sur le retour d'Olivier Ntcham

«Il a été très investi sur l'aventure, sur le terrain et dans la vie de groupe. Il est capable d'être très important défensivement et très impactant sur le plan offensif. C'est un joueur très complet.»

Sur l'absence de Jean-Kevin Augustin

«Il s'est passé ce qui s'est passé, maintenant je surveille les parcours de chacun. Et le problème de Jean-Kevin, c'est qu'il ne joue plus avec son club.»

Sur l'intervention chirurgicale d'Abdou Diallo

«Il n'a pas voulu décaler son intervention chirurgicale, je le lui ai demandé. Mais maintenant c'est acté, je préfère avoir des joueurs impliqués mentalement. Je ne parlerai pas plus de la question, c'est à lui de le faire. Ça a été un élément important de cette campagne de qualification, mais on va d'abord s'occuper des 23 qui sont là. C'est eux qui nous représenteront.»

Les objectifs

«L'objectif est presque clair et il en découle pour tout le monde, les douze équipes auront le même premier objectif, celui de sortir de la poule et de participer aux demi-finales. Cette formule est exigeante, mais elle nous permettra ensuite de participer aux JO. En ce qui me concerne, ça fait rêver. J'ai toute confiance en mon groupe, je pense qu'il est capable de relever le challenge.»

Sur la vie de groupe

«C'est un ensemble, il y a l'aspect sportif aussi. Les choix se font essentiellement là-dessus, je comprends qu'il y a de la déception chez certains. Quand on voit les joueurs qui sont là, la concurrence est forte. Ceux qui sont là méritent d'être dans le groupe.»

Sur ses ambitions

«Je pense qu'on est capables de faire du très bon travail, de très bien figurer, d'être un adversaire coriace pour toutes les équipes que nous allons rencontrer. Il ne faut pas oublier que la France n'a pas participé à un Euro espoirs depuis treize ans. Maintenant, cela dit, le but c'est de faire le plus possible. Il était important de se qualifier, mais ce n'est pas une finalité. On veut avoir un rôle actif, qu'on sente que l'équipe de France est là, avec plein de qualités. On veut se présenter dans les meilleures conditions possibles.»

Le capitaine

«Ce sera Lucas Tousart. En l'absence d'Abdou, il l'était déjà. Il y a beaucoup de gens qui auront des choses à donner au niveau du leadership. J'ai confiance en ce groupe et dans sa volonté de bien faire.»

Sur sa prolongation

«Les choses se sont faites naturellement, on a discuté avec le président, qui m'a proposé de prolonger l'aventure, ce que j'ai accepté avec grand plaisir. Je me sens complétement épanoui dans ce rôle depuis deux ans.»

Sur son approche

«Ce qui m'intéressait, c'était d'avoir de la variété, d'avoir des joueurs capables d'évoluer entre les lignes, capables de percuter balle au pied, capables de combiner ensemble. Avoir des joueurs d'un même club, comme ça l'est avec Ikoné et Bamba par exemple, c'est des associations qui peuvent vous faire gagner du temps, c'est évident.»

Sur la possibilité de participer aux Jeux Olympiques

«Sur notre chemin, il y a forcément cette échéance des JO qui compte. Mais on est vraiment concentrés sur l'Euro. Mais si ça se passe bien, on aura les JO sur notre route. Mais pour cela, il faudra être bon cet été. L'Euro viendra d'abord, les JO, eux, viendront ensuite si on a été bons.»
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :