Soccer Football - Champions League - Round of 16 Second Leg - Real Madrid v Ajax Amsterdam - Santiago Bernabeu, Madrid, Spain - March 5, 2019  Ajax's Dusan Tadic celebrates scoring their third goal with David Neres   REUTERS/Susana Vera (Reuters)
Ligue des Champions - 8es

Tadic, Lloris, Ronaldo... Notre équipe type des huitièmes de finale retour de la Ligue des champions

Voici notre équipe type des huitièmes de finale retour de Ligue des champions. Le onze mis en place s'articule autour d'un 3-4-3.

Gardien

Après le 3-0 infligé à Dortmund à l'aller, Tottenham avait déjà une partie de son billet pour les quarts en poche. Et leur capitaine et gardien Hugo Lloris va se charger de récupérer au retour les derniers morceaux manquants en repoussant en première période les belles occasions de Weigl, Götze et Sancho, avant que Kane ne clôture les débats en inscrivant le but de la victoire (1-0) juste après la pause.

Défenseurs

La surprise du maitre (Allegri) : placé sur le côté droit de la défense à trois de la Juventus, Emre Can y évolue avec une telle efficacité et aisance que l'on pourrait croire qu'il joue en charnière toutes les semaines. L'Allemand neutralise complètement Morata et prête aussi régulièrement main forte à son milieu dans les relances. Un milieu qu'il réintègre après l'heure de jeu d'une rencontre archi-dominée par la Juve. Et remportée 3-0 face à un Atlético Madrid dépassé pour voler en quarts de finale. Après avoir fait trembler le Real à l'aller, finissant cependant par s'incliner 1-2 dans son fief, l'Ajax de Matthijs De Ligt réalise un exploit retentissant en détruisant (4-1) les Merengue au Bernabeu. Et son capitaine de 19 ans y produit une nouvelle prestation phénoménale de maturité et de classe, face à des clients comme Benzema, Vinicius et Bale. Après le 0-0 concédé sans Virgil van Dijk à Anfield, certains craignaient le déplacement en Bavière. Pas Jürgen Klopp qui a parfaitement préparé le match face au Bayern, largement dominé par les Reds, vainqueurs 3-1 grâce à un doublé de Mané et une prestation XXL du défenseur néerlandais, souverain en défense, auteur de la longue ouverture sur le premier but du Sénégalais et buteur de la tête, à la réception d'un corner de Milner, sautant bien plus haut que Hummels.

Milieux

S'ils avaient souffert lors de la première manche, l'emportant 3-2 face à Schalke au bout d'un match combattu, il n'y a pas eu photo au retour : les Citizens ont délivré un superbe récital offensif (7-0) et Bernardo Silva disputé une énième prestation de grand qualité, avec, notamment, un but (tir à ras de terre), un penalty provoqué (et transformé par Agüero) et une passe décisive à Gabriel Jesus. En compagnie de son compère Frenkie de Jong, Lasse Schöne a clairement limité les avancées du Real. Avec en prime le (splendide) coup franc excentré lobant Courtois et bouclant le score à 4-1 pour l'Ajax.. Autre bataille du milieu remportée, à Porto, où l'énorme quantité de travail de Danilo Pereira, l'un des tauliers de Sergio Conceiçao dans l'entrejeu d'une formation portugaise qui en battant 3-1 la Roma après prolongation (1-2 à l'aller) se qualifie pour les quarts. Enfin, honneur à Federico Bernardeschi. À gauche, à droite, au centre : mardi soir, «Berna» était omniprésent, déroutant complètement les joueurs de Simeone par ses feintes, ses dribbles et ses accélérations. Sur l'une d'elles, Correa a fait faute sur Bernardeschi, provoquant le penalty du 3-0 définitif et libérateur.

Attaquants

Décevant à l'aller (0-0), Lionel Messi et le Barça se sont rattrapés au Camp Nou, liquidant 5-1 l'OL. La «Pulga» a marqué deux fois (une «Panenka» sur un penalty très litigieux puis un but du droit après avoir éliminé Denayer et Marcelo par ses feintes) et donné deux passes décisives, à Piqué et Dembélé, sur les deux derniers buts blaugrana. Longtemps étiqueté comme talentueux mais inconstant, l'attaquant serbe Dusan Tadic a attendu d'atteindre les 30 ans pour donner le meilleur de lui-même. Tadic a réalisé un récital merveilleux au Bernabeu. D'abord en offrant à Ziyech puis Neres les ballons des deux premiers buts de l'Ajax, avec une superbe roulette mystifiant Casemiro sur le 2-0, avant de réaliser lui-même le troisième but des Lanciers d'une délicieuse frappe du gauche en pleine lucarne, tout en continuant à offrir des caviars jusqu'à la fin du match (incroyable l'occasion manquée par Ziyech alors que le score était déjà de 4-1 !). Cristiano Ronaldo, lui, avait averti : après la mauvaise prestation collective de l'aller et la défaite 2-0, la Vieille Dame et lui montreraient un tout autre visage à Turin. Le quintuple Ballon d'Or FF a tenu parole mardi soir, réalisant, comme tous ses coéquipiers, un match d'une intensité folle. Et Cristiano a fait basculer les débats et qualifié la Juve en réalisant un triplé (deux coups de tête et un penalty plein de sang-froid). «Je suis venu pour réaliser ce genre de choses», a lancé au terme du match l'homme aux 124 buts en C1.

Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :