motta (thiago) (P. Lahalle/L'Equipe)
À lire dans FF

Thiago Motta : «On peut gagner sans être amis»

Thiago Motta a répondu aux questions de France Football. Le doyen de l'effectif, sage et respecté, évoque notamment sa vision du vestiaire parisien. Extraits.

Sur l'influence de Neymar...

«Il a donné au club une nouvelle dimension. Il faut se rendre compte que c'est un joueur énorme, avec une grande qualité de dribble (...) Je pourrai m'entraîner vingt-quatre heures par jour durant toute l'année, je ne serai jamais à son niveau. Maintenant, collectivement, quand on a un joueur de cette dimension, le but est de l'aider pour le mettre dans les meilleures dispositions possibles.»

Sur le vestiaire parisien...

«(L'ambiance du vestiaire) C'est important. Mais le plus important, c'est le terrain. Être ami ne sert à rien si chacun fait ce qu'il veut de son côté quand il rentre sur la pelouse. Plus que l'ambiance, le plus important, c'est le respect. Le respect du partenaire, qu'on essaye de ne pas perturber. Dans un match comme celui du Real, au moment de jouer, il faudra se dire que ce n'est pas un équipier que tu as à côté de toi ce jour-là, mais un frère.»

Sur ses dernières finales de C1...

«En 2006, j'étais sur le banc et, en 2010, j'étais suspendu à cause du rouge reçu à Barcelone. Je serais content d'en jouer une, bien sûr, surtout avec le PSG, mais ce n'est pas une obsession. L'important, c'est de gagner, toujours. De ce point de vue-là, je ne suis pas rassasié, un peu comme un gamin qui pique un, deux, puis trois, puis quatre bonbons dans le paquet qui est devant lui.»
Retrouvez l'intégralité de l'entretien avec Thiago Motta dans le France Football de cette semaine, en kiosques ou en version numérique ici.
Propos recueillis par Thierry Marchand

A lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max