1:2 Jubel Torschuetze Henrikh Mkhitaryan (Dortmund) Fussball Bundesliga, Hannover 96 - Borussia Dortmund (L'Equipe)
Europe

Top 10 des joueurs les plus sous-cotés

Malgré le rôle prépondérant qu'ils jouent au sein de leur club ou de leur équipe nationale, certains joueurs souffrent d'un manque évident de reconnaissance sur la scène européenne. Top 10.

1. Henrikh Mkhitaryan (Borussia Dortmund)

Si le Borussia est revenu à son meilleur niveau après une période compliquée, il le doit certes à Pierre-Emerick Aubameyang, mais aussi à Henrikh Mkhitaryan. Le milieu de terrain arménien (27 ans) a inscrit sept buts et délivré neuf passes décisives, cette saison en Championnat. Son sens du jeu, sa clairvoyance et sa vivacité font de lui l'un des joueurs-clés du BvB, toujours prêt à percuter pour déstabiliser les défenses adverses. D'après certains médias allemands, le PSG aurait un œil sur lui, lui qui avait effectué des essais non concluants à Marseille, Lyon et au LOSC il y a quelques années.

2. Toby Alderweireld (Tottenham)

Indésirable à l'Atlético Madrid, où il n'entrait plus dans les plans de Diego Simeone, Toby Alderweireld est devenu, après un passage par Southampton, le véritable homme fort de la défense de Tottenham. Aux côtés de Jan Verthongen, son ami d'enfance avec qui il a développé une complicité naturellement évidente, l'international belge (26 ans) a su compléter son jeu et parfaire ses qualités, dans un Championnat qui lui correspond.

3. Radja Nainggolan (AS Roma)

Son tempérament, impétueux, parfois agressif, lui vaut souvent la comparaison avec Gennaro Gattuso. Loué pour sa combativité, Radja Nainggolan (27 ans) charme par sa grinta, son insatiable envie, mais aussi par son explosivité, son talent balle au pied et sa puissance de frappe. Le milieu de terrain belge, Ninja comme on le surnomme, joue un rôle essentiel à l'AS Roma comme en sélection, où il est devenu le véritable patron de l'entrejeu.
Naingollan, c'est très fort. (Reuters)
Naingollan, c'est très fort. (Reuters)

4. Vincent Enyeama (Lille)

Vincent Enyeama (33 ans) enchaîne depuis plusieurs saisons les prestations remarquables en multipliant au cours de certains matches les interventions décisives. Impérial sur sa ligne comme dans les airs, l'Aigle du Nigéria impressionne, malgré son style parfois peu académique. Toujours vigilant. Rarement décevant.

5. Mats Hummels (Borussia Dortmund)

Malgré une période post Coupe du monde compliquée, Mats Hummels (27 ans) reste certainement l'un des meilleurs mondiaux à son poste. Ou l'un des plus complets en tout cas. Pilier de la défense centrale de l'Allemagne, le joueur du Borussia Dortmund souffre d'un manque de légitimité dommageable. Ses interventions, sa rigueur et sa facilité à s'imposer dans les airs font pourtant de lui un rempart solide et efficace. 
À force de marquer, Gameiro va-t-il avoir la reconnaissance qu'il mérite ? (Reuters)
À force de marquer, Gameiro va-t-il avoir la reconnaissance qu'il mérite ? (Reuters)

6. Kevin Gameiro (FC Séville)

Ses entraîneurs successifs, comme les médias et les fans de ballon rond, l'ont souvent relayé au simple rang de "Super Sub". Mais Kevin Gameiro (28 ans) est pourtant bien plus qu'un joker. Il est en passe de le prouver, cette année au FC Séville, où il a déjà inscrit treize buts en Liga, malgré la concurrence. L'ancien attaquant du PSG dispose de qualités plus amples. Mais son adresse devant le but, son sens du placement et son aptitude à faire des appels peinent à venir combler le déficit physique qui lui est souvent reproché.

7. Nicolas Gaitan (Benfica Lisbonne)

Maître à jouer du Benfica depuis les départs successifs de ses compatriotes argentins Angel Di Maria, en 2010, et Pablo Aimar, en 2013, Nicolas Gaitan et son scintillant pied gauche sont devenus les leaders techniques et philosophiques des Aigles. Créateur hors pair, dribleur détonant, passeur étincelant, El Zurdo (27 ans) est un véritable accélérateur de jeu, souvent à l'origine des situations de buts. Mais, malgré quelques rumeurs récurrentes qui l'envoient à Manchester United, sa cote reste depuis des années figée en Europe.

8. Ricardo Rodriguez (VfL Wolsburg)

Il n'a que 23 ans. Mais une carrière déjà riche, débutée en 2009, à 16 ans seulement. De Zurich, où il a fait ses premiers pas, à Wolfsburg, où il évolue depuis 2012, le latéral gauche a quasiment commis un sans-faute. Infatigable et puissant, Rodriguez, né d'un père espagnol et d'une mère chilienne, a su s'imposer comme un élément clé de l'équipe nationale suisse. Depuis, il ne cesse de progresser. Et d'impressionner. 

9. Alexander Meier (Eintracht Francfort)

À maintenant 33 ans, Alexander Meier n'a désormais plus qu'un souhait : finir sa paisible carrière à l'Eintracht Francfort, où il évolue depuis plus de dix ans dans l'ombre des grands attaquants qui font la renommé de la Bundesliga. Pourtant, depuis quatre ans, Meier, milieu offensif de formation, c'est au minimum 15 buts par saison. L'Allemand, au physique impressionnant, pèse sur les défenses. Son sang-froid, sa précision et son sens du placement font de lui un renard des surfaces.
Müller, un talent pas si reconnu, ni remarqué. (L'Equipe)
Müller, un talent pas si reconnu, ni remarqué. (L'Equipe)

10. Leighton Baines (Everton)

Ashley Cole lui a fait beaucoup d'ombre. Tant en Premier League qu'au sein de la sélection anglaise. Pourtant, Leighton Baines (31 ans) a prouvé qu'il avait le niveau et les qualités pour rivaliser avec l'ancien joueur de Chelsea. Son influence à Everton n'est plus à démontrer : en plus d'être une des pierres angulaires des Toffees, c'est un défenseur hors pair, un latéral créatif, un bon tireur de coups de pied arrêtés qui sait aussi se muer en buteur et passeur.

Bonus 1 : Thomas Müller (Bayern Munich)

Dire qu'il est sous-coté serait peut-être un peu exagéré. Sous-estimé, sous médiatisé ou tout simplement mal-aimé, serait sûrement plus juste. Car, loin des figures emblématiques que sont Lionel Messi, Neymar, Cristiano Ronaldo ou encore Luis Suarez, Thomas Müller manque clairement de popularité sur la scène européenne. Et ce, malgré des statistiques hors normes. Son profil atypique masque souvent le rôle prééminent qu'il occupe au sein du Bayern Munich et de la Nationalmannschaft. Mais Müller est irremplaçable, en dépit de son manque d'élégance et de son style inqualifiable.

Bonus 2 : Luka Modric (Real Madrid)

Éclipsé par la désormais célèbre BBC (Bale, Benzema, Cristiano Ronaldo), Luka Modric est pourtant un élément incontournable du Real Madrid. Depuis maintenant trois ans, le milieu de terrain croate (30 ans)  s'est mué en véritable boussole de l'entrejeu. Intelligent, instinctif, il excelle tant en termes de placement qu'en termes d'orientation du jeu.  Le tout, avec une constance éblouissante.
Pauline Joseph
Réagissez à cet article
500 caractères max