Soccer Football - Champions League Semi Final Second Leg - Ajax Amsterdam v Tottenham Hotspur - Johan Cruijff Arena, Amsterdam, Netherlands - May 8, 2019  Tottenham's Lucas Moura celebrates scoring their first goal   Action Images via Reuters/Matthew Childs (L'Equipe)
Ligue des Champions - Demies

Tottenham créé l'exploit à Amsterdam en renversant l'Ajax grâce à un triplé de Lucas Moura !

Irrationnel, à l'image de cette Ligue des champions ! Après Liverpool mardi soir, Tottenham a renversé l'Ajax en l'emportant 2-3 grâce à un triplé de Lucas Moura, dont le but salvateur dans les arrêts de jeu. Tout simplement incroyable !

La leçon : L'Ajax chancelle et chute dans les arrêts de jeu, terrassé par Lucas Moura !

La Ligue des champions est irrationnelle ! Après la remontada de Liverpool mardi soir face au Barça, Tottenham a fait de même avec l'Ajax mercredi soir, remontant deux buts encaissés en première période avant de crucifier les Ajacides dans les arrêts de jeu. Sûrement pour la première fois lors des phases finales, l'Ajax a été pris d'une grosse panique. Mais on se demande encore comment les hommes de Ten Hag ont pu bégayer à ce point, alors qu'ils avaient le match bien en main. Mais il n'y a rien de normal dans cette Ligue des champions. D'autant que pour Tottenham, la tâche s'annonçait immense. Pas seulement avant, mais aussi pendant la rencontre. Et si les Spurs devaient absolument marquer, il leur fallait aussi préserver leurs buts pour entretenir l'espoir, ce qu'ils ont très rapidement échoué à faire. De façon assez surprenante qui plus est : dans un mélange de défense en zone et marquage individuel, Tottenham chargeait le frêle Trippier de prendre le massif De Ligt au marquage sur corner. Pas la peine de vous faire un dessin pour la suite... Le défenseur néerlandais prenait le meilleur sur son vis-à-vis, puis sur Alli qui défendait lui en zone, pour tromper Lloris dès le début de match (1-0, 5e). Rien de surprenant, en soi, sachant que Ziyech (3e) et surtout Tadic, écoeuré par une sublime parade de Lloris (4e), avait mis une grosse pression sur les visiteurs d'entrée de match.

Mais les Spurs ont vécu l'enfer face à Manchester City. Ils reviennent de loin et ne se sont jamais démobilisés dans la Johan Cruyff Arena. Déjà, ils ont très vite remis le pied sur le ballon après l'ouverture du score. De quoi se procurer quelques occasions : Heung-min Son trouvait même le poteau dans un angle très fermé (6e), puis sollicitait Onana d'une frappe trop molle (23e), avant qu'Eriksen ne s'essaye à l'entrée de la surface (24e). Seulement voilà, à l'instar de son retour face à la Juve, l'Ajax a su subir et ne pas paniquer, dans le sillage d'un Matthijs De Ligt impérial. Et attendre son heure, aussi. Sur une contre-attaque, Tadic servait en retrait Ziyech, qui frappait en force pour battre Lloris (2-0, 35e).
Lucas Moura héros de Tottenham grâce à son triplé
Condamnés à l'exploit, les Spurs n'ont rien lâché, y compris après le but de Ziyech. Et dès le retour des vestiaires, les hommes de Pochettino se montraient particulièrement menaçants. Eriksen délivrait une sublime passe dans la surface pour Alli, qui butait sur un très bon Onana (53e). Bousculés physiquement et psychologiquement, les joueurs de Ten Hag ont eu un long passage à vide qui a profité aux Anglais. En cinq minutes, Lucas Moura glaçait l'enceinte amstellodamoise. D'abord suite à un superbe rush de Alli (2-1, 55e) puis sur une action complétement invraisemblable : Onana réalisait une parade exceptionnelle sur une tentative de Llorente à bout portant, mais Schöne gênait son portier pour se saisir du ballon, et Lucas s'emparait du cuir, dribblait deux joueurs et tirait en pivot pour faire espérer Tottenham (2-2, 59e). La panique était totale du côté de l'Ajax, et l'exploit était en marche du côté des Londoniens. En dépit de deux tentatives de Ziyech (63e, 79e), dont la seconde sur le poteau, le club néerlandais perdait en sérénité et voyait le drame se profiler. Dans un premier temps, Vertonghen obligeait Onana à sortir une reprise de la tête sur la barre, puis trouvait un défenseur ajacide sur sa ligne (86e). Incroyable, fou, stupéfiant... Autant que l'incursion du héros du soir, Lucas Moura, dans les dernières minutes du match, qui offrait le but de la qualification à Tottenham (2-3, 90e+5). En réalité, il n'y a pas de mots pour décrire une telle tension, un tel suspense, une telle dramaturgie. Et Tottenham, rescapé parmi les respapés, s'offre la première finale de C1 de son histoire face à Liverpool.

Le gagnant : Sensationnel Lucas Moura

Mais qui aurait pu imaginer que le Brésilien serait le sauveur de son équipe ? Qui aurait pu le prévoir ? Personne. Cette C1 est complètement dingue, et l'ancien du PSG pourrait en parler pendant des heures. Arrivé il y a quasiment dix-huit mois, il signe son plus grand moment de gloire avec Tottenham, et très probablement de sa carrière. Il relançait la partie en sonnant la révolte des siens avec un doublé en quatre minutes. Avant de marquer ce but inestimable dans les toutes dernières secondes du temps additionnel. Il devient après cette partie le héros de tout un club. Lui-même ne semblait pas y croire et au coup de sifflet final, se tapait la tête contre la pelouse comme pour vérifier que tout ceci n'était pas un rêve. Non, tout cela est bien réel. Fantastique Lucas.

Le perdant : La gestion des émotions de l'Ajax en deuxième période

Les ouailles de Ten Hag avaient le match en main. Leur première période, elle, frôlait la perfection. L'arrière-garde amstellodamoise faisait régner sa loi sur Son et consorts. La ligne offensive, de son côté, enflammait, sans trêve, les défenseurs des Spurs. Résultat, à la mi-temps, la jeunesse flamboyante de l'Ajax menait 2-0 et se dirigeait tranquillement vers la finale de Ligue des champions. Et puis, patatras. Au retour des vestiaires, de manière totalement incompréhensible, les jambes de la bande à De Ligt ont commencé à trembler. Le doute s'est installé dans les têtes. Et Tottenham s'est remis à y croire. Les sorties de balle des locaux, si tranchantes lors du premier acte, manquaient maintenant de précision. Les imprécisions techniques étaient de plus en plus importantes. Lucas réduisait le score, puis égalisait. L'Ajax vacillait. Comment jouer après cela ? Pendant un quart d'heure, le club néerlandais s'est tout de même remis à jouer. Le problème, c'est que c'était au détriment de la cohérence de son animation défensive. Ainsi, les lignes néerlandaises s'étiraient et les poulains de Pochettino en profitaient. Si Onana a fait illusion, en maintenant à flot les siens, l'Ajax a fini par craquer en toute fin de rencontre. Amorphes, sonnés, les spectateurs de la Johan Cruyff Arena ne pouvaient que constater les dégâts. Et la désillusion, elle, est à la hauteur du parcours phénoménal de cette génération exceptionnelle. - A.D, avec J.D et M.A
Réagissez à cet article
500 caractères max
Om830000 9 mai à 4:45

Comment les qatari ont ils pu se débarrasser de Moura pour prendre un Neymar qui ne sert a rien

PomPomPom 9 mai à 0:33

La devise de Tottenham est "Oser c'est faire". Belle mise en abymehttp://penaltoche.blog/2019/05/08/liverpool-tottenham-le-triomphe-des-braves/

PomPomPom 9 mai à 0:12

Impensable cette finale!Et pourtant bien réelle... Mais quelles demies ça a étéhttps://penaltoche.blog/2019/05/08/liverpool-tottenham-le-triomphe-des-braves/

Fuoriclasse 8 mai à 23:38

Comme quoi, au lieu de renouveler son équipe en permanence, le PSG aurait été bien inspiré de garder (outre Matuidi par exemple) son joker de luxe Lucas Moura : une note de 10 amplement méritée !

azou 8 mai à 23:23

Là on peut dire que Henrique est le directeur sportif qui a du flair. Après avoir mis sur la touche Lucas pour recruter Fabinho qui est parti à Liverpool, c’est au tour de Rabiot qui fera certainement les grands jours d’un grand club européen. Lucas joueur gentil et modèle mérite ce qui lui arrive. Vivement que Henrique comprenne qu’il n’a pas les qualités pour rester au PSG. Nasser réveillez vous !!! Merci

voir toutes les réactions
ADS :