Ballon d'Or FF 2019

«Tout ce que Messi touche, c'est de l'or» : revue de presse après le Ballon d'Or décroché par Lionel Messi

Messi fait la une partout en Espagne entouré de ses six Ballons d'Or. En Argentine, la presse exulte.

L'Espagne et le «dieu» Lionel Messi

Le journal espagnol AS titre : «Messi marque l'histoire avec son sixième Ballon d'Or» en inscrivant un six à la place du «e» de M6ssi. Également dans les colonnes d'AS, un article visant à énumérer les six prochains défis du génie argentin. Dans le viseur du numéro 10 selon le journal espagnol, dépasser Francisco Gento dans la course au nombre de Liga remportées (12), devancer Telmo Zarra au palmarès de Pichichis (6), atteindre les 767 matches joués par Xavi avec le Barça, aller gratter les 643 buts de Pelé en club (lui en est à 614), remporter la Ligue des champions en tant que capitaine et faire gagner un titre à l'Argentine. Sans grande mesure, le journal pro-Barça Sport titre : «Le football n'a qu'un seul Dieu.» Mundo Deportivo, autre média proche du Barça, titre «Messix» et écrit même : «Seul Messi est meilleur que Messi.»
Marca titre : «Pour l'histoire» en Une de son journal, avec un article de comparaison statistiques entre Cristiano Ronaldo et Lionel Messi. Autre duel expliqué par le quotidien espagnol, la course aux Ballons d'Or entre le Real Madrid et le FC Barcelone. Dans l'histoire, le Ballon d'Or France Football a été remporté à 12 reprises par un joueur évoluant au Barça, contre 11 pour le Real.
En Italie, la Gazzetta dello Sport analyse le Ballon d'Or 2019 du point de vue de Cristiano Ronaldo. Le joueur de la Juventus, troisième, partage la Une du journal avec Lionel Messi. Le journaliste italien Paolo Condo, auteur du vote pour l'Italie, publie un article afin de justifier son choix d'avoir mis Virgil van Dijk en tête de son classement en écrivant : «Je n'ai jamais pensé à un joueur qui n'était pas en rouge.» En référence à la folle année de Liverpool, champion d'Europe et meilleur deuxième de l'histoire de la Premier League avec 97 points.

«Tout ce qu'il touche, c'est de l'or»

La cérémonie du Ballon d'Or ne fait pas la Une du quotidien allemand Bild. Dans ses colonnes, le journal félicite tout de même Lionel Messi tout en regrettant quelque peu la place du buteur du Bayern Robert Lewandowski (89e) : «Dommage : Robert Lewandowski (31 ans), star du Bayern, et seul joueur de la Bundesliga, termine huitième. Après l'annonce du résultat, le super attaquant semble quelque peu déçu.» Enfin, en Argentine, le journal Olé ne se cache pas concernant Lionel Messi : «Tout ce qu'il touche, c'est de l'or.»
 


À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :