ahamada (ali) *** Local Caption *** 116 photos (A.Martin/L'Equipe)
Info FF - Transferts

Transfert : Ali Ahamada explique pourquoi il n'a pas signé à Metz, «Kayserispor a tout fait pour éviter ce transfert»

Alors qu'il avait passé, avec succès, la visite médicale au FC Metz le 31 janvier, Ali Ahamada n'a finalement pas signé en Lorraine. L'ancien joueur de Toulouse explique pourquoi à FF.fr. Cela s'est joué à rien et les circonstances sont assez floues...

«Ali, on pensait que vous alliez signer à Metz. Finalement, il n'en est rien...
Tout s'est super bien passé (avec le club), contrairement à ce que j'ai pu lire dans certains médias. Il n'y a eu aucun souci médical, d'ordre financier ou quoi que ce soit. Ce sont des bêtises, je n'ai refusé aucun montant. C'est simplement au niveau administratif qu'il y a eu un problème avec mon ancien club (Kayserispor, Turquie).
 
Votre club ne voulait pas vous libérer ?
Ils ont tout fait pour éviter ce transfert. Ils devaient délivrer des documents suite à ma résiliation de contrat unilatérale, pour prouver que j'étais libre. Mais ils n'ont pas voulu coopérer et n'ont pas restitué les documents nécessaires pour officialiser ceci. Pourtant, j'avais passé tous les tests avec succès. Mais, encore une fois, cela a coincé administrativement.
 
Donc, aujourd'hui, vous êtes libre...
Oui. Je suis libre de tout contrat. Mais, malgré ça, il y avait besoin d'une lettre de sortie.
 
Si celle-ci arrive, vous pourriez tout de même rejoindre Metz dans les prochains jours, non ?
À l'heure actuelle, c'est terminé, le deal ne s'est pas fait. Mais, maintenant, je peux m'engager dans n'importe quel club.

Ali Ahamada : «C'était une injustice»

On vous imagine déçu...
Oui, bien sûr.
 
Comment se passait votre aventure en Turquie ?
Il y a eu quelques complications. Ça s'est mal fini.
 
Pourquoi ?
Il y a un changement de staff et donc de coach. Avec un renouvellement d'effectif. Je n'entrais pas dans les plans de l'entraîneur, qui est arrivé avec ses joueurs. J'ai essayé d'avoir des explications, mais il n'y a pas eu de concurrence, aucun dialogue pour me raconter la situation. Et quand j'ai voulu savoir les raisons, il y a eu aucun retour. J'ai travaillé pour essayer de gagner ma place mais cela a été sans aucun espoir. Ils n'ont rien voulu entendre.

Lire : la fiche d'Ali Ahamada
«J'avais fait le choix sportif de rejoindre Metz»
Votre départ devenait inévitable...
J'ai essayé de m'entretenir quand même. Mais, sinon, à part ça, tout se passait bien pourtant. Quand je jouais (NDLR : 31 matches de Championnat de février 2016 à mai 2017 ; aucune rencontre en 2017/18), les performances étaient là, j'avais plus ou moins une carte de visite dans le Championnat turc. Ces derniers mois, des opportunités se sont présentées comme Fenerbahçe ou Galatasaray. Mais dans une telle situation, ne pas pouvoir défendre mes droits sur le terrain devenait très critique. C'était une injustice. C'était donc normal de chercher ailleurs.
 
Avez-vous eu d'autres offres cet hiver, exceptée celle de Metz ?
Il y a eu la France, l'Espagne, l'Angleterre et d'autres pays encore. J'avais fait le choix sportif de rejoindre Metz. Le discours et la volonté du club étaient réels. Désormais, je ne perds pas espoir, je suis à l'écoute des offres. Je suis encore dans la reflexion. J'ai encore quelques contacts et quelques opportunités. Je m'entraîne quotidiennement en France, dans la région de Marseille, pour garder la forme. Je n'ai que 26 ans, je suis encore jeune, je prends le temps de choisir le meilleur projet sportif qui se présentera à moi.»
Timothé Crépin 
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :