Radamel Falcao a marqué et délivré une passe décisive dimanche. (G. van Keulen/Presse Sports)
TUR - 26e journée

Triste derby d'Istanbul entre Galatasaray et Besiktas

Alors qu'il avait l'opportunité de revenir à un point des deux premiers, Galatasaray a livré un match bien insuffisant face à son voisin d'Istanbul, Besiktas (0-0).

Sur les écrans français, le Championnat de Turquie était la seule ligue de football diffusée à la télévision ce dimanche. Au bout du compte, alors que le coup de pub aurait pu être bénéfique, après deux matches, le bilan est bien maigre. Un match nul avec une meilleure seconde période, c'est vrai, entre Trabzonspor (leader) et l'Istanbul Basaksehir (2e) (1-1) et un derby très décevant entre Galatasaray et Besiktas (0-0). Dans un stade à huis clos, les coéquipiers de Belhanda, sorti dès la mi-temps, ont connu les plus grosses difficultés à vraiment perturber Karius, le portier du Besiktas, et ses coéquipiers. Une tête dangereuse de Donk (17e), une frappe de Feghouli écrasée (30e), un coup franc juste à côté de Seri (45e+2). Et c'était tout pour le premier acte. Mais c'est bien le Galatasaray qui dominait.

Lire : Pas de vainqueur dans le choc du Championnat turc

Les grosses occasions de Feghouli et Onyekuru

Si le Besiktas, notamment grâce à la vitesse de N'Koudou, l'ancien de l'OM et de Nantes, faisait quelques incursions dans le camp adverse ensuite, le rythme de la rencontre s'accélérait un (tout) petit peu dans le dernier quart d'heure. Avec deux grosses occasions pour Feghouli et Onyekuru. Après une première frappe, l'Algérien récupérait dans la surface et était idéalement placé pour conclure. Sauf qu'il ne cadrait pas (78e). Même chose pour Onyekuru, l'ancien de Monaco (85e). Deux illustrations parfaites de cette rencontre où les imprécisions ont été bien trop nombreuses. A la pointe de l'attaque de Galatasaray, Falcao aura vécu une partie délicate. Ce nul ne change rien au classement. Troisièmes, les coéquipiers de Mariano (ex-Bordeaux) restent à trois points des deux premiers. Quant au Besiktas, il compte six unités de retard sur le podium.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :