Football Soccer - Croatia v Spain - EURO 2016 - Group D - Stade de Bordeaux, Bordeaux, France - 21/6/16 Croatia's Ivan Perisic celebrates scoring their second goal  REUTERS/Michael Dalder Livepic (204653+0000,Michael Dalder/Reuters)
Euro 2016

Trois choses à savoir sur Ivan Perisic (Croatie)

Alors que la Croatie impressionne depuis le début de l'Euro, Ivan Perisic s'est imposé comme l'un des hommes forts de la compétition. Voici trois choses à savoir sur le milieu de terrain de l'Inter Milan.

Passé par Sochaux...

Du temps où il jouait à Sochaux, son nom n'est apparu qu'une seule fois sur une feuille de match de l'équipe première. C'était le 24 septembre 2008 lors d'un 16e de finale de Coupe de la Ligue face à Marseille. Recruté à l'été 2006 l'âge de 17 ans, le milieu de terrain croate n'est jamais parvenu à se faire une place dans le groupe professionnel, sous Francis Gillot. Après avoir remporté la Coupe Gambardella en 2007 avec les Lionceaux, il quitte le Doubs en 2009...

Hadjuk Split, un crève-coeur...

Ivan Perisic est né à Split. Il y a grandi et est devenu, comme tous les membres de sa famille, un fervent supporter du club local, Hadjuk, avant d'en intégrer les différentes équipes de jeunes. En 2006, alors qu'il est suivi par l'Ajax ou encore le PSV, HNK lui offre une place dans son équipe une et envisage de faire de lui la doublure de Niko Kranjcar. Perisic en rêve. Mais devant les difficultés financières de son père, dont la ferme d'élevage est en faillite, le jeune croate décide de rallier la France, économiquement plus attractive pour lui et sa famille...

Un des meilleurs joueurs de la Coupe du monde 2014

Malgré l'élimination précoce de la Croatie lors de la Coupe du monde 2014 au Brésil, Ivan Perisic avait été désigné comme l'un des meilleurs joueurs de la phase de poule. Avec une moyenne de 9,74/10 sur trois matches, le milieu de terrain de l'Inter Milan avait pris la deuxième place du classement, établi grâce à l'indice Castrol qui prend en compte de multiples critères : buts, passes décisives, passes réussies, tacles, mouvements, appels... Seul James Rodriguez (9,79/10) l'avait légèrement devancé. Robben, Neymar, Messi ou encore Van Persie étaient tous battus...
P.J.
Réagissez à cet article
500 caractères max
DinamoKiev 23 juin à 13:22

Indice Castrol : jamais entendu parler.