(B.Papon/L'Equipe)
Ligue 1 - 16e journée

Ultra-réaliste face à Angers, l'Olympique de Marseille conforte sa place de dauphin

À nouveau emmené par un Dimitri Payet décisif (une passe, un but), Marseille est allé s'imposé à Angers ce mardi (2-0) pour prendre le large à la deuxième place. Le SCO a eu la maîtrise du jeu mais a été plombé par ses erreurs défensives.

La leçon : Marseille conforte sa deuxième place

Quatre ballons touchés dans la surface adverse et cinq tirs cadrés, de part et d'autre. Voilà pour les statistiques de la première période d'un duel qui opposait le deuxième et le troisième du Championnat de France. Au terme des quarante-cinq premières minutes de la rencontre, sept points séparaient pourtant virtuellement le SCO d'Angers et l'Olympique de Marseille, contre quatre au coup d'envoi. Car grâce à deux de ses tauliers, les Olympiens regagnaient les vestiaires avec deux buts d'avance. Les visiteurs devaient leur avantage à Steve Mandanda, d'abord, auteur d'une parade exceptionnelle sur une belle tête de Pierrick Capelle (14e). Et à Dimitri Payet, passeur décisif génial pour Morgan Sanson (17e) avant de doubler la mise, sur penalty (38e).

Voir aussi : le film du match
Payet facteur X
Le numéro 10 est impliqué sur cinq buts lors de ses quatre dernières sorties et André Villas-Boas doit certainement se dire qu'il lui doit beaucoup. Car tous les Marseillais n'étaient pas au diapason de leur capitaine sur la pelouse du stade Raymond-Kopa, ce mardi soir. Et sans l'inspiration du Réunionnais sur cette phase arrêtée qui coûta l'ouverture du score aux Angevins, on aurait bien aimé voir comment le dauphin du Paris Saint-Germain se serait tiré d'affaire. Oui mais voilà, les Angevins, globalement dominateurs, ne possèdent pas dans leur rang deux internationaux français capables de faire basculer une rencontre de leur côté et ses joueurs offensifs ont pêché dans l'avant dernier geste. À l'heure du bilan, cela pèse lourd. Le SCO se retrouve éjecté du podium tandis que son visiteur du soir, fort d'une cinquième victoire consécutive, s'installe confortablement à la deuxième place du classement.

Le gagnant : André Villas-Boas

Au coup d'envoi, les Angevins n'avaient plus battu les Olympiens depuis sept matches (5 nuls, 2 défaites). Si l'on s'en tient à ces chiffres, le résultat acquis par les Marseillais sur la pelouse du stade Raymond-Kopa n'a rien d'un exploit. Reste que l'OM éprouvait quelques difficultés à l'extérieur ces derniers temps (deux défaites lors de ses trois derniers déplacements) et que le SCO surfait, à l'inverse, sur une excellente dynamique à domicile. Partant, cette victoire dit certainement quelque chose de ce qu'André Villas-Boas a su insuffler à son équipe en quelques mois. Ses hommes viennent de signer une cinquième victoire consécutive – une première depuis la saison 2014-15 (!), et le Portugais ne s'est pas beaucoup trompé jusque-là.

Le perdant : les ambitions du SCO

Eu égard au rythme actuel du Championnat, les supporters du SCO commençaient certainement à se prendre à rêver d'une saison historique. Et pour cause ! Forts de six victoires en huit réceptions et d'un collectif toujours plus huilé, les coéquipiers d'Ismaël Traoré occupaient la troisième place au coup d'envoi de la rencontre. Les deux dernières journées viennent de ramener les fans angevins à la réalité. Déjà défaits à Nice le week-end dernier, les hommes de Stéphane Moulin disent au revoir au podium et devront trouver des ressources pour ne pas retomber dans l'anonymat.
Thymoté Pinon

Voir aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
Flyrelax 4 déc. à 15:24

Angers doit se réveiller,cette équipe ne pourra pas finir sur le podium,même dans la phase aller de ce championnat,c’est un hazard leur classement actuel.

Pelao78 4 déc. à 12:42

En espérant que jouer aussi la coupe d Europe ne va pas les plomber dans leur élan cette année...ah beh nan

bigreg64 4 déc. à 7:17

A noter les très grosses performances de Sanson et Rongier au mileu, ils ont tout fait

ADS :