Le club de Benfica aurait été l'une des cibles du hacker présumé. (Reuters)
Football Leaks

Un hacker portugais associé aux Football Leaks arrêté en Hongrie

Les autorités hongroises ont annoncé jeudi l'arrestation d'un Portugais de 30 ans qui serait un pirate informatique lié aux Football Leaks.

Les autorités hongroises ont annoncé jeudi avoir arrêté un Portugais de 30 ans qui, selon les médias portugais, serait un pirate informatique lié aux révélations des Football Leaks et au vol de courriels internes du Benfica Lisbonne. Mettant à exécution un mandat d'arrêt européen délivré par les autorités portugaises, la police hongroise a indiqué dans un communiqué avoir arrêté le suspect mercredi soir à Budapest.
Le ministère public portugais a de son côté informé qu'il était notamment soupçonné de « tentative d'extorsion aggravée ». En conférence de presse, un responsable de la police judiciaire a refusé de confirmer son identité, en ajoutant toutefois qu'il s'agissait « d'un suspect recherché depuis longtemps et dont le nom a été largement diffusé par les médias ».
Selon la presse portugaise, il s'agit de Rui Pinto, un informaticien autodidacte originaire de Vila Nova de Gaia, dans la banlieue de Porto, vivant à Budapest depuis plusieurs années. D'après le magazine Sabado, qui a le premier révélé le nom de Rui Pinto en septembre dernier, il serait un des hackers derrière les Football Leaks, fameuses révélations sur les dessous du foot-business.
Notre page sur les Football Leaks

Associé au vol chez Doyen

Au Portugal, Rui Pinto serait soupçonné d'avoir volé les courriels internes du Benfica dont des responsables du FC Porto se sont servis pour accuser leur rival lisboète de chercher à contrôler les arbitres. Ces courriels sont également à l'origine d'un procès pour corruption visant un ancien conseiller juridique du Benfica, accusé d'avoir eu accès à plusieurs informations de justice protégées par le secret de l'instruction. Le nom du hacker présumé est également associé à un vol de données dont s'est plaint fin 2015 le fonds d'investissement Doyen, visé par les Football Leaks.
« John », l'homme qui a fait trembler le foot français
Réagissez à cet article
500 caractères max
pacopacer 17 janv. à 13:39

Il s’agit aussi d’un supporteur du Fc Porto

ADS :