Football - Soccer - Empoli v Juventus - Italian Serie A - Carlo Castellani Stadium, Empoli, Italy - 02/10/2016. Juventus' Gonzalo Higuain celebrates after scoring against Empoli. REUTERS / Alberto Lingria FOR EDITORIAL USE ONLY. NO RESALES. NO ARCHIVES. (Reuters)
Étranger

Un trio Cristiano Ronaldo (Real Madrid), Gonzalo Higuain (Naples) et Anthony Modeste (Cologne) dans l'équipe type du week-end européen

Incontournable rendez-vous du lundi, voici notre équipe type du week-end pour les quatre grands championnats (Bundesliga, Liga, Premier League, Serie A). Le onze s'articule autour d'un 3-4-3.

Tom Heaton (Burnley)
Héroïque à Old Trafford ! C'est un bombardement en règle qu'a subi le gardien de Burnley pendant 90 minutes : une trentaine de tirs, dont onze pour le seul Ibrahimovic ! Mais Heaton, l'un des meilleurs portiers anglais du moment, a tout repoussé, réalisant notamment des miracles sur une tête de Mata et une reprise acrobatique d'Ibra. Rien n'est passé, et il a même été aidé par sa barre transversale. Des efforts surhumains bien récompensés, Burnley obtenant son premier nul (0-0) à l'extérieur de la saison en Premier League.
Bonucci, quel régal ! (RICHIARDI/PRESSE SPORTS/L'Equipe)
Bonucci, quel régal ! (RICHIARDI/PRESSE SPORTS/L'Equipe)
Niklas Süle (Hoffenheim)
C'est lui qui a marqué le but du choc de haut de tableau face au Hertha Berlin. Le 1-0 assure à Hoffenheim la troisième place de Bundesliga, deux longueurs derrière la révélation Leipzig. Il s'agit du premier but de la saison pour Süle.

Leonardo Bonucci (Juventus)
Premier but de la saison également pour le patron de la défense de la Vieille Dame. Bonucci a ouvert le score face à Naples d'une superbe volée du gauche sur un ballon dévissé par Ghoulam. Et sur l'ensemble du match de samedi, il a été, comme à son habitude, très solide en patron de la défense d'une Juve qui possède désormais sept points d'avance sur son dauphin de la saison passée et quatre sur son plus proche poursuivant, la Roma.

Michael Keane (Burnley)
Autre héros de Burnley à Manchester. Le défenseur anglais s'est battu comme un lion, repoussant tous les assauts de la tête, en taclant, en faisant opposition de son corps, etc. On lui doit aussi un sauvetage sur la ligne sur une conclusion de Mata.
Moses est en train petit à petit de se faire une place dans le onze de Conte. (Reuters)
Moses est en train petit à petit de se faire une place dans le onze de Conte. (Reuters)
Victor Moses (Chelsea)
Grâce à sa victoire (2-0) sur le terrain de Southampton, Chelsea reste à un point du trio de tête de Premier League. Chez les Blues, outre la spectaculaire prestation d'Eden Hazard (un but, une passe décisive) et l'énième match de qualité d'Azpilicueta, on mettra en avant un porteur d'eau comme les aime Antonio Conte : le Nigérian Victor Moses, passeur décisif sur le but de Hazard, impressionnant dans le pressing et capable de se procurer quelques belles occasions.

Amir Abrashi (Fribourg)
Au four et au moulin lors du 3-1 de Fribourg à Brême. Auteur du troisième but, le milieu albanais a retrouvé le chemin des filets après douze mois de disette.

Karol Linetty (Sampdoria)
Un coeur, une abnégation et la recherche constant de solution pour le milieu polonais de la Samp', comme cela avait déjà été le cas dans le derby victorieux du week-end précédent. Linetty n'a cessé de peser sur les lignes arrières de l'Inter et a offert à Quagliarella le but de la victoire (1-0) sur les Nerazzurri, dimanche soir à Marassi.

Yannick Carrasco (Atletico Madrid)
Six buts en quinze jours, le milieu belge roule au super ! Auteur d'un triplé face à Grenade lors de la 8e journée, buteur contre Rostov en C1, Carrasco a encore frappé, dimanche, marquant deux buts au cours du 4-2 sur Malaga. L'ex-Monégasque a ouvert le score d'une frappe puissante du gauche sur une remise de Griezmann et il l'a bouclé au terme d'un sprint d'une quarantaine de mètres, sur une très longue ouverture de Correa, débordant Ricca pour punir Kameni d'un tir croisé du droit. Sans oublier que, juste avant l'entrée dans le dernier quart d'heure, un de ses coups francs s'est écrasé sur la transversale.
Cristiano a définitivement fait la différence en fin de match face à Alavés. (Reuters)
Cristiano a définitivement fait la différence en fin de match face à Alavés. (Reuters)
Anthony Modeste (FC Cologne)
Un ouragan sur la Bundesliga ! L'attaquant français a planté face à Hambourg son premier triplé dans l'élite outre-Rhin (il avait déjà marqué trois buts en Coupe d'Allemagne, en aout 2015 face à Meppen) et augmente son avance en tête du classement des buteurs : 11 buts, quatre de plus que Lewandowski et Aubameyang, ses plus proches poursuivants. Face à Hambourg (3-0), ses trois buts ont été réalisés après l'heure de jeu. Sur le premier, il effleure du bout du pied droit un centre de Hector de la gauche ; le 2-0 est consécutif à un centre de la droite de Riise qu'il reprend de la tête au premier poteau ; Modeste inscrit son troisième but sur une longue ouverture de Riise depuis le rond central, prenant de vitesse Djourou avant de tromper Adler du droit. Et l'ancien de Ligue 1 aurait pu marquer un quatrième but. Il s'était en effet chargé de tirer un penalty sifflé pour une faute sur Osako, mais sa frappe s'était écrasée sur le poteau droit du gardien du HSV.

Gonzalo Higuain (Juventus Turin)
Il n'était pas facile pour lui d'aborder ce sommet face à ses anciens coéquipiers du Napoli. Et Higuain a plutôt été bien tenu par la défense adverse, notamment un Coulibaly irréprochable. Mais le «Pipita» a un sens du but extraordinaire et a attendu le moment juste pour frapper, profitant d'une relance dans l'axe de Ghoulam pour tromper Reina d'un tir d'une belle précision, au milieu d'une forêt de jambes. L'Argentin, qui ne marquait plus avec la Juve depuis début octobre, s'est réveillé au bon moment.
 
Cristiano Ronaldo (Real Madrid)
Ce ne fut peut-être pas sa meilleure prestation de la saison, mais CR7 a encore une fois fait la différence, réalisant un triplé (son 31e avec les Merengue) sur le terrain du Deportivo Alavés. Le 4-2 à Vitoria permet au Real de garder la tête de la Liga.

Roberto Notarianni
Réagissez à cet article
500 caractères max