(L'Equipe)
Angleterre

«Une attaque virulente», «des accusations non fondées» : les médias anglais et espagnols commentent l'affaire Touré-Guardiola

Cette semaine, France Football offre à ses lecteurs un entretien exclusif de Yaya Touré, le désormais ex-joueur de City, qui règle ses comptes avec Pep Guardiola. Des propos qui ont été repris en grandes pompes par les médias anglais et espagnols (photo : capture d'écran Daily Express).

«Je veux bien être celui qui casse le mythe Guardiola». Voici l'une des nombreuses punchlines lancées par l'international ivoirien Yaya Touré lors de son entretien avec France Football, dans le numéro de cette semaine, à paraître mardi. Le milieu règle ses comptes avec le manager actuel de Manchester City - qu'il a également connu à Barcelone (2008-2010) - et l'accuse notamment d'avoir des problèmes avec les «joueurs de couleur». Frustré par sa dernière saison avec les Citizens, passée en majorité sur le banc ou en tribunes, l'ex-Blaugrana n'y va pas avec le dos de la cuillère quand il évoque le coach catalan, qui lui «aurait fait subir des humiliations» et qui a «tout fait pour gâcher [sa] dernière saison» au sein du club anglais. Des propos qui ont fait grand bruit et qui ont été immédiatement repris outre-Manche et de l'autre des Pyrénées.

Lire aussi : Yaya Touré dézingue Guardiola

«Le club déçu des remarques de son ex-joueur»

En Angleterre, la presse, friande de ce type d'affaire, a pris un malin plaisir à relayer les dires de l'Ivoirien. Le très sérieux Guardian déclare que l'ex-milieu de City «a lancé une attaque virulente à l'encontre de Pep Guardiola», n'hésitant pas à «casser sa réputation de grand manager», même si celui-ci lui a rendu «un bel hommage lors du dernier match de la saison à domicile face à Brighton.» Le quotidien va plus loin en ajoutant que «la méthode Guardiola avait eu aussi raison de Joe Hart», le gardien des Citizens et des Three Lions, poussé vers la sortie par le technicien catalan. Il affirme que «City et Guardiola lui-même ont refusé tout commentaire», mais que «le club était déçu des remarques de son désormais ex-joueur.»

Le Telegraph va dans le même sens en affirmant que «ces allégations ne sont que le début du règlement de comptes entre Guardiola et l'Ivoirien» et s'attend à ce que «l'ex-international espagnol réplique d'ici quelques jours.» Il souligne également les accusations de racisme émises par Yaya Touré envers Guardiola, affirmant qu'elles étaient «sans fondements». De son côté, le Times reprend la comparaison dressée par l'ancien milieu de Monaco avec Andres Iniesta. «Yaya Touré n'a pas apprécié cette différence de traitement, prétextant qu'il se voyait comme une des légendes de Manchester City», ajoute le journal. Enfin, le célèbre tabloïd The Sun fait ce qu'il sait faire de mieux en appuyant sur le sensationnalisme de l'affaire, et mettant en valeur les mots «Cruel», «problème avec les Africains», «humiliation» et «sans reconnaissance ni respect.»

Des accusations qui ne passent pas en Catalogne

Au pays de Cervantes, on observe encore et toujours le clivage entre presse catalane et madrilène. Mundo Deportivo met en avant «les déclarations d'une violence inouïe» à l'encontre de l'enfant du pays, rétorquant que ces accusations sont «purement mensongères et diffamatoires». «Yaya a peut-être eu des soucis avec Pep mais en aucun cas ceux-ci auraient un quelconque rapport avec sa couleur de peau», affirme le journal, ajoutant que Guardiola «n'a jamais été soumis à des problèmes liés au racisme dans sa vie de joueur et d'entraîneur.» Mundo Deportivo souligne simplement le fait que «l'Ivoirien n'a pas beaucoup joué cette année en raison de la présence de joueurs meilleurs que lui.» Pour Sport, l'autre grand quotidien catalan, ces déclarations ne sont pas «si étonnantes que cela pour un joueur qui n'a jamais su se remettre en question, même lorsqu'il évoluait ici, à Barcelone.» «Des accusations non fondées qui ternissent l'image d'un joueur qui s'est montré pourtant si talentueux tout au long de sa carrière», accentue le journal, qui n'a pas non plus digéré les insinuations de Touré. Pour Marca, pas d'interprétation des propos de Yaya Touré, mais le quotidien se fait une joie de déballer toutes les phrases assassines de l'international ivoirien au cours de l'entretien, en appuyant simplement sur «le manque de savoir-faire» de Guardiola «concernant la gestion d'un groupe.»
Joffrey Pointlane
Retrouvez l'intégralité de l'interview de Yaya Touré dans le France Football de cette semaine, en kiosques ou en version numérique.
Réagissez à cet article
500 caractères max