Diego Godin and Antoine Griezmann of Atletico de Madrid during La Liga football match between Atletico de Madrid and Athletic de Bilbao played at the Wanda Metropolitano Stadium in Madrid, on November 10th 2018 *** Local Caption *** (L'Equipe)
Transferts

Une équipe en fin de cycle, des ambitions européennes... Les raisons qui ont poussé Griezmann à quitter l'Atlético

L'été dernier, malgré l'intérêt du Barça, Antoine Griezmann annonçait son choix de rester à l'Atlético. Mais un an plus tard, tout a changé. FF.fr tente d'expliquer les raisons de son départ...

L'Atlético manque de renouvellement

L'ère de Diego Simeone a ramené le club au contact des grands Barça et Real et il faut désormais à nouveau compter avec l'Atlético dans la lutte pour le titre en Espagne. Depuis l'arrivée du tacticien argentin, le bilan est élogieux : deux finales de C1, deux C3, deux Supercoupes d'Europe, deux Supercoupes d'Espagne, une Liga et une Coupe d'Espagne en huit saisons  El Cholo, comme il est surnommé, a récemment prolongé son contrat avec le club, et sauf énorme surprise, il va continuer l'aventure à Madrid. Néanmoins, depuis la finale de C1 perdue en 2016, une page semble s'être tournée et l'Atlético performe moins que ces dernières années, en témoigne l'élimination précoce en huitièmes de finale de la C1 cette saison. Un profond renouvellement d'effectif est nécessaire, mais Simeone devra le faire contre son plein gré. Avant l'annonce de Griezmann, la liste des départs était déjà longue (Godin, Hernandez), et Filipe Luis et Juanfran s'y ajouteront sûrement, eux qui sont en fin de contrat en juin. Cette fin de cycle a certainement motivé le départ de Griezmann, qui a préféré partir vers d'autres horizons, à la conquête de nouveaux objectifs...

Lire aussi : Pourquoi la fin de cycle à l'Atlético est logique

Il veut gagner la Ligue des champions...

Ses cinq années à Madrid ont permis à Griezmann de remporter les premiers titres de sa carrière (1 Supercoupe d'Espagne, 1 Supercoupe d'Europe et 1 Ligue Europa). En 2016, il était tout proche de la consécration, en échouant de peu en finale de Ligue des champions. Oui mais voilà, il a échoué en finale et depuis, les Colchoneros n'y arrivent plus dans cette compétition (éliminés en phase de groupes en 2018, en huitièmes de finale contre la Juventus cette saison). Gagner la C1 est l'objectif de tout footballeur, c'est le palier si Griezmann veut vraiment «manger à la même table que Messi et Ronaldo.» Gagner des trophées majeurs, jouer encore avec des meilleurs joueurs... C'est déjà ce qui l'avait fait hésiter l'été dernier lorsque le Barça le draguait avec insistance. Cette fois, l'attaquant français a craqué. Il a faim de victoire, de Ligue des champions, et l'Atlético n'était plus assez grand pour lui.

Débat : L'Atlético était-il devenu trop petit pour Antoine Griezmann ?

... et le Ballon d'Or France Football

Avec les Colchoneros, Griezmann a atteint un niveau de jeu exceptionnel. Il fait partie des plus grands. Dès son arrivée, il a endossé le costume de la star de l'équipe. Diego Simeone a eu un rôle considérable dans la progression du Français en construisant une équipe autour de ses qualités. Son travail en club lui a également permis d'atteindre les sommets en sélection nationale. En 2016, il conduisait les Bleus en finale de l'Euro en France en terminant meilleur buteur et meilleur joueur de la compétition. La même année, il avait échoué en finale de la C1 avec l'Atlético. Pourtant, alors qu'on l'annonçait comme un candidat crédible au Ballon d'Or France Football, il ne terminait que troisième. En 2018, bis repetita. Il était le leader indiscutable d'une équipe madrilène vainqueure de la Ligue Europa en finale face à l'OM (2-0), finale où Griezmann s'illustrait en inscrivant un doublé. En juillet, il était un des patrons incontestables de l'équipe de France championne du monde en Russie. Pourtant là encore, le Ballon d'Or lui échappera. Cette saison, cela paraît impossible quand on sait que l'Atlético n'a rien gagné. Pour espérer toucher la récompense individuelle ultime, un départ semblait plus que nécessaire...

Son meilleur ami Diego Godin s'en va aussi

On le sait depuis la semaine dernière, l'aventure de Diego Godin est officiellement terminée à l'Atlético. Or, la grande amitié qui lie le Français et le défenseur uruguayen n'est un secret pour personne. L'attaquant des Bleus a même fait de Godin le parrain de sa fille. Les deux coéquipiers étaient les inséparables de l'effectif des Colchoneros dans le vestiaire, mais aussi dans la vie quotidienne. Tout le monde se souvient du quart de finale de la Coupe du monde 2018 face à l'Uruguay de Godin, où Griezmann n'avait pas célébré son but en signe de respect pour son grand ami et pour l'Uruguay, pays dont il se sent très proche. Lors de la conférence de départ de Godin, Griezmann n'a pu contenir ses larmes. Le départ de son «frère» est une immense page qui se tourne, et si le Français a décidé de tourner la sienne au même moment, ce n'est peut-être pas un hasard...

Nicolas Jambou

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :