fekir (nabil) (R.Martin/L'Equipe)
Ligue 1 - 9e journée

Une Ligue 1 spectaculaire, Nabil Fekir, Lille, PSG et Angers au menu des cinq enseignements du week-end

Comme chaque début de semaine, retrouvez nos cinq enseignements du week-end qui vient de se terminer en Ligue 1. Avec notamment les remplaçants du PSG, un Nabil Fekir en mission Mondial ou encore la dalle Angevine.

Le PSG aura besoin de ses remplaçants

Avec un calendrier qui va se densifier au fur et à mesure, Paris devra absolument effectuer un turnover régulier. Et ce, même si Unai Emery ne semble pas encore décidé à le faire. Car du talent, il n'en manque pas sur le banc parisien. L'entraîneur devra laisser sa chance aux habituels remplaçants pour faire souffler les cadres. Lucas, Nkunku, Berchiche, Di Maria et surtout Meunier aspirent à plus de temps de jeu. Même si les prestations, par exemple, de Di Maria ou Berchiche à Dijon n'ont pas convaincu, le club pourrait se permettre de réitérer l'expérience plus sereinement à l'avenir. Paris compte déjà six points d'avance sur Monaco, son premier concurrent en Championnat. Et s'il veut tout gagner, ce sera grâce à l'ensemble de son collectif.

La Ligue 1, ça envoie !

Le festival entre Strasbourg et l'OM en clôture de cette neuvième journée de Ligue 1 a porté la moyenne de buts à plus de trois par match ! Et ce pour la deuxième journée consécutive. Le Championnat de France n'a pas à rougir des autres ligues européennes au niveau du spectacle proposé cette saison. Critiquée ces dernières années, notre très cadenassée Ligue 1 se voit beaucoup plus ouverte ces derniers mois, avec des équipes tournées vers l'avant. Depuis le début de cet exercice, sur les 89 matches proposés (le match Amiens - Lille étant à rejouer), seuls quatre se sont terminés sur un score nul et vierge. Pourvu que ça dure.

Fekir en mission pour jouer la Coupe du Monde

Auteur d'un début de saison tonitruant avec Lyon (sept buts et trois passes en neuf matches), Nabil Fekir postule plus que jamais à une place en équipe de France. Souvent dangereux et juste dans ses choix, le capitaine lyonnais porte son équipe et s'est montré décisif face à Monaco, en inscrivant le but victorieux dans les derniers instants du match. Pour convaincre Didier Deschamps, Nabil Fekir peut faire valoir un profil qui manque aux Bleus : celui d'un pur numéro 10. Fekir est en mission pour voir la Russie. Et c'est l'OL qui en profite.

Lille se tire (encore) une balle dans le pied

Les Dogues doivent encore apprendre. On le sait. Mais pendant ce temps, Lille peine à renouer avec la victoire, qui pourtant lui tendait les bras face à Troyes samedi. Les Nordistes ont d'abord été menés au score après avoir tardé à rentrer dans la rencontre. Avant de craquer, alors qu'ils avaient fait le nécessaire pour virer en tête, en toute fin de rencontre en concédant un pénalty bête dans le temps additionnel. Entre-temps, le LOSC avait pourtant enfin montré des phases de jeu attendues et surtout de la ressource. Avec notamment un Thiago Mendes très intéressant. Mais pour l'essentiel, c'est-à-dire les trois points, il faudra encore attendre.

La dalle Angevine, désormais taillée pour créer la surprise ?

Dans le Maine-et-Loire, cela fait trois ans que l'on travaille discrètement, mais de manière efficace. Et preuve que le travail paye, Angers affiche une certaine régularité depuis le début de saison qui pousse à l'optimisme. Le SCO pointe encore au milieu de tableau, affiche certes cinq matches nuls depuis le début de saison, mais non des moindres. Bordeaux, Marseille, Saint-Etienne et Nice se sont heurtés au bloc angevin. Autrement dit, que des candidats aux places européennes. Avec ce succès face à Caen, autre surprise du début de saison, et un effectif équilibré et qualitatif, les hommes de Moulin peuvent espérer jouer les trouble-fêtes. Sans forcément se voir plus grand et en restant fidèle à leur identité.
Réagissez à cet article
500 caractères max
rorose 16 oct. à 13:51

Bravo à Fekir,je pense qu'il rejoindra les bleus,mais il doit encore élever son rythme dans le jeu qui est de plus en plus rapide chez tous les grands du football mondial.Quand au PSG, son milieu de terrain reste faiblard,il lui manque des joueurs de tempérament style Desailly , Petit ,Makélélé.Le Sissoko de Totteham qui commence à se retrouver aurait pu convenir.De toute manière il faudra recruter du lourd au milieu lors de la trêve.

ADS :