Championnat des étoiles
3 Live acheter
Le directeur sportif du SCO Sébastien Larcier cherche le profil idéal pour succéder à Stéphane Moulin sur le banc angevin. (V. Michel/L'Équipe)
Ligue 1 - Angers

Une short-list de 4 ou 5 noms pour le futur entraîneur d'Angers

Le directeur sportif du SCO Sébastien Larcier proposera dans les prochains jours au président Saïd Chabane une liste de 4 ou 5 profils d'entraîneurs susceptibles de succéder à Stéphane Moulin la saison prochaine.

Après l'annonce de Stéphane Moulin, à la tête de l'équipe première du SCO depuis 2011, de quitter le club à l'issue de la saison, Angers cherche son futur entraîneur. Cas-contact d'une personne positive au Covid-19, le directeur sportif Sébastien Larcier, qui n'avait pas été mis dans la confidence par Moulin avant l'annonce de son départ, est à l'isolement cette semaine. Cela ne l'empêche pas de multiplier les coups de fil en vue de chercher le successeur de Moulin et d'étoffer la cellule recrutement du club, dont le responsable Philippe Leclerc a aussi annoncé son départ.
« Je vais proposer dans les prochains jours une short list de 4 ou 5 noms au président Saïd Chabane », indique Larcier, qui cherche un technicien « plutôt francophone » qui s'inscrive « dans l'ADN et les valeurs du club, comme la Dalle angevine ». Il compte proposer « un éventail de profils assez large, allant de l'entraîneur rompu à la L1 au jeune loup qui a les crocs », précisant s'orienter vers un recrutement externe plutôt qu'une promotion interne, « Abdel Bouhazama (coach de la réserve) ne (lui) ayant pas fait part de son désir de faire partie de la liste. »
« On peut tout imaginer mais nous examinerons principalement des profils de l'extérieur, précise le président délégué du club Philippe Caillot. Sébastien (Larcier) proposera un choix technique. Je donnerai mon avis sur la personne. À mon niveau, ce sera davantage un choix d'homme » Et le président Chabane, qui sera en première ligne pour mener les négociations salariales (selon nos estimations, le salaire mensuel de Moulin avoisinait 50 000 euros), tranchera.

lire aussi

« On se pose bien sûr la question du futur coach, reconnaît l'attaquant Stéphane Bahoken. Mais on doit se concentrer sur les 8 derniers matches de Championnat et la Coupe de France. Si on commence à cogiter (sur l'identité du futur entraîneur), on sera moins concentrés sur les matches qui arrivent. On est obligés de rester focalisés sur le rectangle vert, sinon on risque de perdre notre influx nerveux. »
En proie à d'importantes difficultés financières, le SCO ambitionne d'alléger sa masse salariale de près de 10 millions d'euros la saison prochaine.
Inscrit dans le projet club, Larcier, arrivé au SCO en mai 2020, indique aussi que le mot d'ordre du prochain mercato sera de « rester compétitif ». Contrainte par les difficultés financières du club (20 à 25 M€ de pertes cette saison), sa marge de manoeuvre, réduite, consistera à « faire des choix de régulation, surtout par rapport à des joueurs qui ont un faible ratio temps de jeu par rapport à leur salaire ».
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :