Nathalie Boy de la Tour et Didier Quillot. (A. Mounic/L'Équipe)
Ligue 1

Une simulation de la LFP prévoit 541 M€ de déficit pour les clubs de Ligue 1 au 30 juin, selon Mediapart

Dans une enquête publiée ce jeudi, Mediapart dévoile une simulation, effectuée par la LFP, des résultats financiers des clubs de L1 au 30 juin. Le déficit net pourrait ainsi atteindre 541 M€.

Alors que le foot français traverse une crise économique majeure en raison de la pandémie de coronavirus, Mediapart s'est procuré une simulation financière réalisée par la LFP, qui donne un aperçu de l'état des comptes des clubs de l'élite au 30 juin prochain, après répartition des 224,5 M€ du fameux prêt garanti par l'État (PGE). Et celle-ci est alarmante.
Selon le document de la Ligue, le déficit net des clubs de L1 atteindra 541 M€. Trois clubs seraient légèrement bénéficiaires, 13 formations afficheraient un déficit de moins de 20 M€, mais surtout, quatre formations afficheraient un déficit supérieur à 50 M€.

L'OM, Bordeaux, le LOSC et l'ASSE seraient le plus en difficulté

À noter que la simulation ne prend pas en considération d'éventuelles ventes de joueurs d'ici-là, ou d'éventuelles injections de liquidités par les actionnaires des clubs. L'un comptabiliserait, selon la simulation, -54,1 M€, le deuxième -59 M€, le troisième -127,6 M€, et le dernier... -206,3 M€. « Tant que la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) n'a pas expertisé les comptes de ces clubs, la Ligue se refuse à lever l'anonymat de ceux qui sont le plus en difficult?, précise Mediapart, qui avance quatre noms de clubs : l'OM, les Girondins de Bordeaux, le LOSC, et l'AS Saint-Étienne.
Le prêt qui permet à la LFP d'aider les clubs de L1
Réagissez à cet article
500 caractères max
Kiwi1212 21 mai à 22:48

OM, Bordeaux et Lille ont des propriétaires qui n'ont pas pour habitude de perdre de l'argent. Soyez sûrs qu'ils récupéreront leurs billes d'une façon ou d'une autre, les fans de ces clubs devront être attentifs.

ADS :