Gameiro goal during the 1/2 of UEFA Europa League football match between Valencia CF and Arsenal FC on May 9, 2019 at Mestalla stadium in Valencia, Spain. Cordon Press (Carla Cortes/CORDON/PRESSE SPO/PRESSE SPORTS)
Coupe du Roi - Finale

Valence : Comment ça va, Kevin Gameiro ?

La finale de la Coupe d'Espagne opposera ce samedi le FC Barcelone au FC Valence. Arrivé depuis l'été dernier dans l'Est de l'Espagne, Kévin Gameiro poursuit son idylle ibérique débutée depuis son départ du PSG en 2013.

Kévin Gameiro est chez lui en Espagne. Arrivé de l'autre côté des Pyrénées suite à son départ du PSG en juillet 2013, le Picard de naissance est d'abord allé conquérir l'Andalousie avec trois Ligues Europa (de 2014 à 2016) au compteur durant ses années au FC Séville. 67 buts inscrits en 145 rencontres, lui valant d'être transféré chez le double finaliste malheureux de la Ligue des champions, l'Atlético Madrid, contre 30 millions d'euros à l'été 2016. Il y remporte sa quatrième C3 en 2018 face à l'OM et devient ainsi le premier joueur français à remporter quatre Coupes d'Europe dans sa carrière. Principalement remplaçant chez les Colchoneros, il rejoint le FC Valence en août 2018 pour un troisième et peut-être dernier défi en Espagne. Montant du transfert : 16 millions d'euros.

Une saison mitigée

On ne peut pour le moment pas parler de réussite pour Gameiro chez les Blanquinegros. S'il a disputé 54 rencontres cette saison, moins de 50% de celles-ci l'ont été en tant que titulaire. Barré par la concurrence de Rodrigo, Santi Mina et Gonçalo Guedes sur le flan de l'attaque, le Français est même cantonné au banc des remplaçants ces dernières semaines en Championnat. L'ancien Parisien n'a inscrit que six petits buts cette saison en Liga, pas de quoi écarter la concurrence. «Je peux faire beaucoup mieux. J'ai connu des moments difficiles, notamment sur la première partie de saison. Depuis, j'enchaîne davantage les matches. Mais je ne m'attendais pas à ça non plus. Disons que je pensais être intégré un peu plus facilement. J'aurais peut-être pu, de mon côté, m'adapter un peu mieux aussi», reconnaissait le Français il y a quelques semaines dans les colonnes de L'Equipe. En inscrivant toutefois deux buts en demi-finales retour de Ligue Europa (défaite 2-4 contre Arsenal), le natif de Senlis a inscrit ses 30e et 31e buts de sa carrière en Coupe d'Europe et ainsi intégré le cercle fermé des buteurs français à plus de 30 buts marqués en compétition européenne.

Une Coupe d'Europe et un trophée ?

Si sur un plan personnel, sa saison est mitigée, elle pourrait se finir en beauté pour son club de Valence. Avec trois succès lors des trois dernières journées de Championnat, les hommes de Marcelino ont arraché la quatrième place sur le fil, synonyme de qualification directe pour la Ligue des champions. La déception de l'échec en demi-finales de Ligue Europa pourrait être atténuée en cas de victoire en finale de Coupe du Roi ce soir contre le FC Barcelone, une compétition que le club n'a plus remporté depuis 2008.

Lire : Le programme TV du match

Un succès en finale viendrait qui plus est embellir la saison en demi-teinte du Français et gonfler son palmarès, lui qui compte aujourd'hui quatre Ligue Europa et un Championnat de France en 2013 avec le PSG. S'il dit se sentir bien en Espagne, la belle fin de saison des Valenciens ainsi qu'une victoire ce soir pourraient l'inciter à poursuivre l'aventure du côté de Mestalla. Concernant l'équipe de France, Gameiro n'a plus pointé le bout de son nez en Bleus depuis mars 2017 (défaite 0-2 contre l'Espagne) et semble, à 32 ans, avoir dit adieu à la sélection au vue de la concurrence féroce sur la flan de l'attaque des champions du monde...
Clément Pernia
Réagissez à cet article
500 caractères max
ghys59 25 mai à 20:45

Comment ça va Gameiro? Comme un perdant, comme un mec qui rate tous ses rendez-vous importants, comme un joueur très moyen.

ADS :