viaud (laurent) baresi (franco) (L'Equipe)
Ligue des Champions - Barrages

Viaud : «Si les arbitres n'ont pas le courage de prendre des décisions...»

Champion de France 1997 avec Monaco, Laurent Viaud revient sur la défaite de l'ASM à Valence (1-3). Le niveau de la Liga, les largesses défensives des hommes de Jardim et les arbitres de ligne sont au coeur de son témoignage.

«Le résultat est vraiment rageant pour l'AS Monaco. Il y a eu trop de largesses défensives et à ce niveau-là, ça ne pardonne pas. Echiejile a un début de match très compliqué. Feghouli est passé comme il voulait. Un coup dans son dos ou un coup dans l'intervalle. Ça a été très compliqué pour lui. Puis sur le deuxième but, c'est Raggi qui oublie le joueur dans son dos, je pense qu'il a cru que le ballon sortait en six mètres.
 
Pour moi, le gros tournant du match se situe à 2-1. Il y a vraiment penalty sur Anthony Martial et ça change tout. Moi je veux bien, ils peuvent mettre la vidéo, pas la vidéo, mais quand il y a un arbitre contre la ligne qui n'a pas... Allez, on va rester poli, qui n'a pas le courage de signaler penalty, qu'est-ce que vous voulez faire ? C'est une honte franchement. C'est une honte de payer ce mec pour qu'il soit là et qu'il prenne une telle décision...

«Il est à 30 centimètres de l'action !»

Quand on sait ce que ça coute au club. C'est beaucoup d'argent pour Monaco. Les équipes font de gros investissement pour arriver en phases de poule de la Ligue des champions et c'est scandaleux que cela se joue sur ce genre de choses. J'ai parfois l'impression que les arbitres ne se rendent pas compte du travail effectué pour en arriver là. Je veux bien être tolérant pour une erreur sur un hors-jeu limite ou quoi. Mais là il ne peut pas être plus près. Il est à 30 centimètres de l'action ! Si le quatrième ou le cinquième arbitre ou je ne sais pas le combientième, parce que bientôt, ils seront aussi nombreux que les joueurs sur le terrain... S'ils n'ont pas le courage de prendre des décisions derrière les cages, faut les enlever et choisir un autre système, plus utile.

«Pour un match si important, autant de changements, c'est rédhibitoire»

Anthony Martial, à terre, réclamait une faute de José Luis Gaya. (L'Equipe)
Anthony Martial, à terre, réclamait une faute de José Luis Gaya. (L'Equipe)
L'absence d'Abdennour a été préjudiciable. Mais pas autant que celle de Kurzawa selon moi. Il était en grande forme après un bon début de Championnat et le premier tour de C1. Echiejile a souffert de la comparaison. Tous ces changements-là font que Raggi se retrouve latéral droit, qu'avec la blessure de Moutinho, Fabinho pige au milieu, Pasalic en numéro 10 etc... Pour un match aussi important, avoir autant de changements, c'est rédhibitoire.
 
Malgré cela je pense qu'ils méritaient un tout autre résultat et ça, sans enlever à aucun moment de la valeur à Valence. Parce qu'en France on disait 'Ouais Valence ça va, on va les taper'. Ca semblait presque facile. Mais pour m'intéresser vraiment à la Liga, je peux vous dire que Valence c'est costaud. Chez nous, on sous-estime un petit peu les autres. On regarde le Real, le Barça et un peu l'Atletico ou Seville. On ne connait pas trop Villarreal ou Valence qui maitrisent vraiment le ballon. C'est une super équipe, mais Monaco méritait mieux». 

Johan Tabau
Réagissez à cet article
500 caractères max