dembele (ousmane) (S.Thomas/L'Equipe)
Documentaire

VIDEO : en pleine Coupe du monde, un documentaire consacré à Ousmane Dembélé vient de paraître

«Ousmane», c'est le titre d'un documentaire de 28 minutes qui revient sur la jeune carrière d'Ousmane Dembélé. Avec une immersion à Évreux, là où tout a commencé pour le joueur du Barça.

«Moi, je lui disais que je voulais devenir comme Cristiano Ronaldo, lui disait qu'il allait devenir comme Messi. Il nous avait fait la promesse. Il nous avait dit ''Les gars, vous allez voir'', je vais essayer d'être un grand joueur. Aujourd'hui, c'est le collègue de Messi.» C'est un documentaire de 28 minutes que vient de publier Yard, média culturel. Un film, intitulé "Ousmane" qui retrace le parcours de Dembélé, de son quartier de La Madeleine d'Évreux, à Barcelone et jusqu'à la Coupe du monde 2018.
 
Avec une immersion au sein même de la ville ébroïcienne où Ousmane Dembélé a rapidement acquis le statut d'idole et de modèle sur lequel s'inspirer : «Mon rêve, c'est de faire le même parcours que lui», avoue par exemple un des jeunes interrogés. Les "petits frères" de l'attaquant français que ce dernier a récemment invité au Camp Nou pour assister à un match des Blaugrana. Avec des photos avec Messi, Coutinho, et bien sûr Dembélé, pour en prendre plein les yeux.

«La Coupe du monde, c'est tout donner pour le pays, rendre fière sa nation, et aller le plus loin possible»

"Ousmane"  revient également sur les étapes, parfois compliquées, de la jeune carrière de «Dembouz». Rennes, où Philippe Montanier refusait d'abord de lui faire confiance en équipe première, «Je me suis dit : "Il ne veut pas que je sois avec les pros, je vais demander à quitter le club", explique Dembélé. Je ne me suis pas entraîné pendant deux ou trois mois (...) Quand j'ai commencé à jouer en Ligue 1, certaines personnes m'ont dit "En fait, tu avais raison".» ; Dortmund pour grandir ; puis Barcelone, dans une autre dimension. L'occasion pour James Lea-Siliki et Jérémy Gélin, ses anciens coéquipiers rennais, mais aussi pour Pierre-Emerick Aubameyang, son grand ami de Dortmund, d'évoquer leur Ousmane Dembélé.
 
Le film se conclut à Clairefontaine, lors du rassemblement de l'équipe de France à quelques jours d'un Mondial où Ousmane Dembélé ne parvient, pour l'instant, pas vraiment à convaincre : «Quand on me parle de Coupe du monde, je pense tout de suite à 2006, à 2010, à 2014, raconte Dembélé. C'est tout donner pour le pays, rendre fière sa nation, et aller le plus loin possible.» Rendez-vous le 15 juillet ?
Réagissez à cet article
500 caractères max