Après la sévère défaite à Nice (1-4), Vincent Hognon, l'entraîneur de Metz, est plongé dans le flou... (L. Argueyrolles/L'Équipe)
Ligue 1 - Metz

Vincent Hognon (Metz) après la défaite à Nice : « On ne doit pas réagir comme des enfants »

Après la défaite à Nice (4-1), Vincent Hognon, l'entraîneur de Metz, ne supporte plus de voir ses joueurs aussi fébriles dans les deux surfaces de réparation et leur reproche d'agir comme des enfants.

Il est arrivé d'un pas décidé. Avec la ferme intention de ne pas déguiser sa pensée. Vincent Hognon, l'entraîneur d'un FC Metz qui ne gagne plus n'a pas caché son agacement devant une situation qui commence à devenir inquiétante. Sept matches sans succès. Une nouvelle défaite (4-1) à Nice. L'heure est grave.
Les notes de Nice-Metz
« Vincent, on vous sent une nouvelle fois dépité ?
Oui, parce que, encore une fois, on est mené deux à zéro à la mi-temps. Nice a deux tirs cadrés et mène 2-0. C'est vraiment pénible. On a des intentions et comme d'habitude on n'en profite pas.
Quelle leçon pouvez-vous tirer de cette nouvelle défaite ?
La leçon à retenir, c'est qu'il faut de l'efficacité dans les deux surfaces de réparation. Deux zones où nous sommes vraiment en difficulté. On met des choses en place et on se punit tout seul. Cette défaillance dans les surfaces, cela commence à bien faire. À un moment donné, dans le foot, on est jugé sur des résultats. Les buts, on les marque ou on les encaisse dans les trente derniers mètres.
Quelles solutions pouvez-vous apporter ?
Déjà, il faut faire front. Il faut que l'on prenne conscience que l'on peut s'améliorer dans les surfaces. On ne doit pas réagir comme des enfants et mettre les ballons au fond. Ensuite, il va falloir trouver le système de jeu qui nous convient le mieux afin de faire progresser les joueurs. Quand on perd 4-1, de cette façon, c'est une évidence.
« Maintenant, ça suffit »
Les joueurs sont-ils marqués moralement par cette mauvaise série ?
Je ne sais pas. On travaille bien toute la semaine et ensuite on se plante tout seul en match. Maintenant, ça suffit ! Tant qu'on ne sera pas assez tueurs, qu'on ne prendra pas nos responsabilités, on n'y arrivera pas.

On sent également de la frustration chez vous ?
Bien sûr que je suis frustré. Je le répète, on met en place des choses à l'entraînement. Cela fonctionne et lors des matches, les joueurs ne les mettent jamais en valeur. Il va falloir grandir et vite afin de s'améliorer. Pour cela, il faut que quelque chose se déclenche chez les joueurs.
Quoi ?
Je ne sais pas encore, mais on y travaille. On ne peut plus continuer comme ça... »
Ligue 1 : Rennes confirme, Strasbourg et Nice se remplument
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :