van dijk (virgil) (A. Martin/L'Equipe)
à lire dans FF

Virgil Van Dijk dans son interview exclusive pour France Football : «Je crois qu'il fallait que je vive ça...»

Élu meilleur joueur de Premier League la saison dernière, le défenseur néerlandais de Liverpool raconte ce chemin de vie tortueux qui l'a mené au sommet. Extraits.

Sur sa façon de gérer la pression...

«J'essaye de mettre les choses en perspective. Le football est une grande partie de ma vie, mais pas la chose la plus importante. Je sais que, quand ça ne va pas sur le terrain, je peux être très triste, très dur avec moi-même aussi. Mais il y a l'autre aspect de ma vie, ma famille qui m'aide à prendre conscience et à tout relativiser.»

Sur le titre en Premier League qui a échappé à Liverpool...

« (Après le match aller face au Barça en Ligue des champions, défaite 3-0) C'a été difficile pour nous parce que, dans nos têtes, on a compris que City ne lâcherait rien et que notre saison pouvait se terminer avec le match retour contre Barcelone. (...) Même après avoir battu le Barça, on n'a rien lâché en Championnat. On a entretenu l'espoir, la dynamique, continué à gagner. C'est pour ça que c'a été quand même dur à la fin. C'est difficile de perdre un titre pour si peu.»

Sur son parcours tortueux...

«J'ai dû bosser dur. Même quand j'étais au Celtic, les équipes de Premier League étaient très suspicieuses à mon égard. Elles ne voulaient pas prendre de risques car je jouais en Ecosse. (...) J'ai continué à progresser, mais rien n'a été évident. Chacun a sa destinée, son propre chemin. Celui que j'ai suivi m'appartient. Je crois qu'il fallait que je vive ça...»

Sur le Ballon d'Or France Football...

«Honnêtement, je n'y pense pas du tout. Pour la bonne et simple raison que c'est un vote, et que je n'ai pas de prise, ni d'influence sur lui. Je ne peux rien faire pour changer l'opinion qu'on a de moi. (...) Être reconnu désormais comme un postulant au Ballon d'Or m'aide à aller au-delà dans mes efforts et mes performances comme dans mes exigences d'excellence.»
Propos recueillis par Thierry Marchand 
Retrouvez l'interview exclusive de Virgil Van Dijk dans le nouveau numéro de France Football, en kiosque mardi ou disponible dès lundi en version numérique en cliquant ici.

À lire aussi

Réagissez à cet article
500 caractères max
oskare68 12 août à 23:41

Ca m'a l'air d'être un bon gars Virgil

ADS :