Championnat des étoiles
6 Live s'abonner
cathcart (craig) -20-grigg (will) -9- (F. Porcu/L'Equipe)
Euro 2016

Will Grigg, Hal Robson-Kanu, Moussa Sissoko, où en sont les héros de l'Euro 2016 ?

Ils ont été des acteurs majeurs de l'Euro 2016 alors que l'on ne les attendait pas forcément. FF fait le point sur la situation de ces joueurs qui ont pris une nouvelle dimension grâce à l'Euro 2016.

Will Grigg est toujours en feu

Ce parfait inconnu venu d'Irlande du Nord a réussi à mettre une belle ambiance dans les villes françaises sans le vouloir. Les supporters de Wigan lui ont créé un chant, «Will Grigg's on fire» sur l'aire de Freed from desire de Gala. Les fans nord-irlandais l'ont rendu populaire en juin dernier. Même s'il n'a pas joué une seule minute du tournoi, Will Grigg est toujours en feu. Trois buts en cinq rencontres avec Wigan en ce début de saison. Les Latics viennent de remonter en Championship et comptent évidemment sur leur buteur de 25 ans pour cette saison. Le président a d'ailleurs déclaré que Will Grigg était intransférable. Une sacrée gratitude pour l'attaquant incandescent.

Robson-Kanu a enfin trouvé un club

En fin de contrat à Reading, il avait disputé l'Euro avec un statut de joueur libre. L'attaquant de 27 ans a profité de cette belle opportunité pour se montrer aux yeux du Vieux-continent. Avec deux buts dont une splendide réalisation face à la Belgique, il a participé au très bon parcours des Gallois, demi-finalistes du tournoi. Seulement, Robson-Kanu a dû patienter avant de trouver un nouveau club. West Bromwich Albion a fini par enrôler le buteur en toute fin de mercato. Une belle récompense pour celui qui a été au chômage pendant 3 mois.

Moussa Sissoko, dénouement sur le fil

Il a clamé dans de nombreux médias son envie de quitter Newcastle, relégué en Championship. L'ancien Toulousain a fini par trouver une porte de sortie juste avant minuit, heure de clôture du mercato, le soir du 31. Annoncé entre Everton et Tottenham, Sissoko a fini par choisir les Spurs. Une jolie progression pour celui qui est devenu de manière surprenante le chouchou du public français en réalisant des prestations de haut niveau face à l'Islande, l'Allemagne et le Portugal. Entré en jeu jeudi soir face à l'Italie à la place de Matuidi, Sissoko cherchera désormais à devenir un titulaire indiscutable des Bleus.

Le chant du départ pour les Islandais

Sur les 23 Islandais présents en France, nombre d'entre eux ont changé d'équipe lors de l'intersaison. Les Vikings ont bénéficié de leur belle aventure pour trouver une nouvelle écurie. Le dernier en date est Kolbeinn Sigthorsson qui a fini par se faire prêter à Galatasaray après une année plus que médiocre à Nantes. Par ailleurs, l'Angleterre a grandement misé sur eux, convaincue par leurs qualités de guerriers. Bodvarsson a atterri à Wolverhampton, Gudmundsson a bougé à Burnley et Sigurdsson a signé en faveur de Fulham. Enfin la légende Eidur Gudjohnsen, après avoir pris sa retraite internationale, a cédé aux sirènes de l'Inde en s'engageant avec le FC Pune City.

De nouveaux horizons pour Zaza et Pellè

Ils ont été les héros malheureux de la séance de tirs au but face à l'Allemagne. Une course d'élan légendaire pour Simone Zaza qui a fait l'objet de nombreux montages sur Internet et une provocation malheureuse de Pellè pour tenter de déstabiliser Manuel Neuer. L'attaquant de 30 ans a été appelé par le nouveau sélectionneur de l'Italie, Ventura, et il lui a bien rendu en inscrivant un but jeudi soir face à la France. Une réalisation qui vient récompenser un long voyage depuis la Chine. Pellè a signé cet été en faveur du Shandong Luneng Taishan avec à la clé un sacré salaire (14 millions par an). Zaza espère de son côté que son transfert à West Ham lui permettra de retrouver la Nazionale, lui qui était remplaçant à la Juve et en sélection.
Adrien Mathieu
Réagissez à cet article
500 caractères max
YeledMatok5738 5 sept. à 12:23

Ou Sera l Euro 2028 *** 1. Portugal 2. Espagne 3. Grece -Israel 4 Pays Bas

ADS :