Lors de la 17e journée de L 1, le 4 décembre 2015, Zlatan Ibrahimovic a inscrit un doublé à Nice (3-0), sa cible préférée en Ligue 1 (11 buts en quatre saisons). (LAHALLE PIERRE / L'EQUIPE) (L'Equipe)
VOTRE MEILLEUR AVANT CENTRE DE L'HISTOIRE DU PSG (2E)

Zlatan Ibrahimovic, l'homme de tous les records avec le PSG

La semaine dernière, FF vous demandait qui était selon vous le meilleur attaquant de l'histoire du PSG. Zlatan Ibrahimovic arrive 2e avec 30% de vos 10771 votes.

Une star, une vraie

En recrutant le géant suédois à l'été 2012, le PSG a peut-être réalisé le plus gros coup de l'histoire du Championnat en termes de joueurs confirmés. Sa présentation en grandes pompes, à la Tour Eiffel et devant une foule impressionnante, en est une preuve criante. Quand il met les pieds dans la capitale, Ibra, 30 ans, a porté les maillots de l'Ajax, de la Juve, de l'Inter, du Barça ou encore du Milan AC. Et son palmarès est déjà long comme le bras : sept titres de champion, tous pays confondus, une Supercoupe d'Europe, un Mondial des clubs, ou encore deux titres de meilleur buteur de Serie A, dont un juste avant de rejoindre le PSG (28 buts en 32 matches en 2011-12). La liste est longue... Avec lui, le PSG version QSI tient sa tête d'affiche, et son projet prend tout de suite une autre tournure.
Pour la présentation d'Ibra, le PSG a mis le paquet. (S. Reix/L'Equipe)
Pour la présentation d'Ibra, le PSG a mis le paquet. (S. Reix/L'Equipe)

Une machine à records

Avec l'enfant de Malmö, une bonne partie des records offensifs individuels du PSG ont été passés à la moulinette. Déjà celui du meilleur buteur de l'histoire du club : 156 réalisations en 180 matches, toutes compétitions confondues, soit 47 de plus que son plus proche poursuivant, Pedro Miguel Pauleta (109 en 211 matches). Ou celui du meilleur buteur en Championnat (123, plus 37 passes décisives, loin devant Dahleb et ses 85 réalisations), en Coupes d'Europe (20, soit quatre de plus que George Weah) ou encore sur une saison de Championnat (38, un de plus que Bianchi en 1977-78). Avec une moyenne de 0.87 but inscrit par match, il présente également le deuxième meilleur ratio de l'histoire du club, juste derrière le légendaire Carlos Bianchi (0.89, 71 buts en 80 matches). Sans compter les nombreuses lignes qu'il ajoutera à son palmarès déjà bien garni : quatre titres de champion de France, deux Coupes de France, autant de Coupes de la Ligue, trois titres de meilleur buteur du Championnat... Tout simplement colossal.

Un charisme, un style, une gueule

Certains l'aiment, d'autres le détestent. Une chose est sûre, Zlatan Ibrahimovic ne laisse personne indifférent. Imprévisible, déroutant, parfois arrogant, voire hautain, tant sur le terrain qu'en dehors, le Suédois est un véritable personnage. Il fait ce qu'il veut, ou presque, et surtout comme il veut, ou pas loin. Pétri de talent, comme en témoigne son énorme dernière saison (50 buts en 51 matches en 2015-16), il est aussi un véritable gagneur, un joueur qui a appris à haïr la défaite. Son charisme a été sans égale, ses déclarations ont souvent fait la Une, certains de ses buts aussi. On pense notamment à son aile de pigeon face à Bastia, à son boulet de canon face à Anderlecht, ou encore à son incroyable doublé à Marseille, pour son tout premier Clasico un soir d'octobre 2012 (2-2) : un premier but façon taekwondo, puis dans la foulée un coup franc surpuissant flashé à... 101 km/h ! Du grand art...

Vidéo : quelques-uns des plus beaux buts d'Ibra au PSG

Bruno Rodrigues

A lire également

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :