Soccer Football - La Liga Santander - Real Madrid vs Espanyol - Santiago Bernabeu, Madrid, Spain - October 1, 2017   Real Madrid's Achraf Hakimi in action   REUTERS/Rafael Marchante (Reuters)
Maghreb Football Club

Zoom sur Achraf Hakimi, le joueur du Real Madrid, qui fait la fierté du Maroc

À tout juste 18 ans, Achraf Hakimi, est une fierté pour le Maroc. Il est le premier Lion de l'Atlas de l'histoire à porter le maillot du Real Madrid.

L'opportunité, il a su la saisir. Profitant de l'absence de Dani Carjaval, Achraf Hakimi a été titularisé le 2 octobre dernier par Zinédine Zidane contre l'Espanyol Barcelone (2-0). Bien positionné sur son flanc droit, il a rendu une copie propre où il a notamment brillé dans la récupération. Complet, à l'aise sur son couloir avec le Castilla, la réserve du Real, en Championnat ou en Youth League, Hakimi ,19 ans le 4 novembre prochain, a surtout fait ce qu'on lui a demandé : à savoir, bien défendre. Le natif de Madrid a récupéré sept ballons, soit le troisième meilleur total derrière Sergio Ramos (17) et Casemiro (12). Heureux de l'avoir lancé dans le grand bain, Zinedine Zidane lui adressait ses félicitations, et plus important encore, lui a promis un horizon : «Achraf était si impliqué qu'il n'a pas donné l'impression que c'était son premier match. Il a été spectaculaire. Quand Dani sera avec nous, il sera le deuxième de la hiérarchie et va jouer. Je suis très content pour lui. C'était son premier match ici au Bernabeu. Je suis satisfait de ses débuts parce que pour lui, c'est un jour important. Il a fait un grand match. Il s'en souviendra toute sa vie.» Ému, le jeune latéral droit a raconté comment le champion du monde 98 l'a préparé pour l'événement : «L'entraîneur m'a appelé au téléphone et m'a dit que j'allais jouer, qu'il fallait garder mon calme pendant le match. Je suis très heureux de mes débuts dans le meilleur club, c'est un jour que je n'oublierai jamais. (...) J'ai travaillé tous les jours pour être là. Mes collègues m'ont beaucoup aidé et jouer avec eux fait que tout est beaucoup plus facile.» 

Zinédine Zidane sur Achraf Hakimi : «Il a fait un grand match. Il s'en souviendra toute sa vie»

Il faut remonter loin dans l'histoire pour retrouver trace d'un Marocain qui a marqué l'histoire du football espagnol, et plus exactement madrilène. Entre 1948 et 1953, Larbi Ben Barek a remporté deux titres de champion d'Espagne (1950 et 1951) avec l'autre club de Madrid, l'Atletico. À la différence de son aïeux, pour des raisons historiques, Achraf Hakimi a eu la possibilité de choisir librement son maillot national.

Hervé Renard a trouvé les mots pour le convaincre

Le question du casse-tête vécu par les binationaux a été vite tranché par Achraf Hakimi. L'occasion de s'octroyer une certaine tranquillité sur un sujet souvent aussi sensible que celui du choix de la nationalité sportive. Peut-être sensibilisé par l'échec de l'ancien Barcelonais, Munir, convoqué par l'Espagne et désormais en retrait clair de la Roja, Hakimi a adhéré au projet soutenu par Hervé Renard. L'entraîneur, rompu à l'exercice, a semble-t-il trouvé les mots justes pour lui offrir sa première cape en amical le 11 octobre 2016 face au Canada (4-0). Lors des balades des Lions de l'Atlas contre le Mali (6-0) et le Gabon (3-0) comptant pour les éliminatoires au Mondial 2018, l'homme à la chemise blanche l'a utilisé comme latéral gauche.

Des rêves de Coupe du monde 2018 avec le Maroc

Bon défensivement, déterminé dans ses interventions, il a pu exploiter tout son potentiel offensif notamment face aux Aigles du Mali en inscrivant son premier but sous les couleurs du Maroc. Avec l'absence encore programmé d'Hamza Mendyl, en convalescence, Hakimi a relégué la concurrence à bonne distance. Désormais comme toute une nation, il rêve de disputer la Coupe du monde 2018 en Russie. Avant cela, le plus grand défi de sa très très jeune carrière l'attend le 11 novembre à Abidjan face à la Côte d'Ivoire pour valider le voyage en Russie. Le tout, pour une saison qui s'annonce décisive pour plusieurs raisons : arrivé à l'âge de huit ans au Real Madrid, où il y a fait toute sa formation, le Merengue arrive en fin de contrat en juin prochain. Que va faire Florentino Perez ? Avec le départ de Danilo, le Real a travaillé l'été dernier sur le dossier menant au Basque Alvaro Odriozola dont la clause s'élève à 40 millions d'euros. Et si finalement, les Merengue avaient ce qu'il fallait en magasin avec Achraf Hakimi ? Son coach, Zinedine Zidane, a en tout cas envoyé un message dans ce sens-là  : «Je peux compter sur lui. Moi, je ne vais pas avoir peur de le mettre, c'est clair et net.»  Hervé Renard n'aurait pas dit mieux...
Nabil Djellit 
Réagissez à cet article
500 caractères max
lepetitoiseau 15 oct. à 20:14

Vu jouer hier contre getafe super joueur!! Il est deja mature dans son jeu, posé tactiquement, au diapason du real! Carvajal a plus qu'un remplaçant. Ce petit Achraf sera titulaire dans les 2 ans qui arrive et il sera difficile de le deboulonner