(D.R)
Bleus

Équipe de France : la face cachée d'Antoine Griezmann (Atlético Madrid), l'un des 23 Bleus de Didier Deschamps pour l'Euro 2016

Chaque jour, jusqu'au 10 juin, FF passe en revue les 23 de la liste de Deschamps pour vous faire découvrir un trait pas forcément connu d'un Bleu à travers le témoignage d'un proche. Ce samedi, place à Antoine Griezmann, raconté par son ami d'enfance, Julian.

«Petit, Antoine se démarquait par ses coupes de cheveux, comme on a d'ailleurs pu le constater au début de sa carrière en Espagne. Mais tout ça a commencé dès son plus jeune âge, vers dix ou onze ans, voire même avant. Petit, il était blond, ensuite il a été très blond, avant d'avoir les cheveux longs, puis très longs. Il a enchaîné avec la boule à zéro, ça devait d'ailleurs être un pari... Il est passé par un peu toutes les coiffures. Comment il expliquait tous ces changements ? Je ne peux pas le dire exactement, mais je pense qu'il aimait bien suivre ses idoles, les joueurs de foot. Et comme il voyait que ses joueurs changeaient souvent de coupes de cheveux, il faisait également évoluer son style. Il n'y a que lui qui pouvait avoir des coupes pareilles ! Cela n'allait qu'à lui ! Il aimait prendre ce "risque".
«Je pense que les jeunes se rappellent de lui par rapport à son talent sur le terrain, mais aussi à cause de ses coupes de cheveux»
Dans notre bande de copains, les cheveux étaient trop importants pour nous alors que pour lui, ça n'avait pas autant d'importance, il avait son style. Il se faisait moins chambrer à l'époque qu'aujourd'hui. Parce que c'est vraiment quand on a grandi qu'on a commencé à le charrier davantage. Mais c'était toujours bon enfant ! En revanche, quand il nous a refait la boule à zéro il n'y a pas si longtemps, on lui a demandé ce qui lui était passé par la tête. On lui a dit : "Mais tu es fou". Et il nous a répondu: "J'en avais marre, j'attends que ça repousse pour faire une nouvelle coupe." Je pense que les jeunes se rappellent de lui par rapport à son talent sur le terrain, mais aussi à cause de ses coupes de cheveux.
Antoine Griezmann avec la liquette auxerroise... et une jolie coiffure peroxydée. (D.R)
Antoine Griezmann avec la liquette auxerroise... et une jolie coiffure peroxydée. (D.R)
«Lorsqu'il partait à l'école, il avait toujours son cartable et son ballon. Sauf qu'un jour, il n'a pris que le ballon !»
Il y a également une autre histoire qui me revient au sujet d'Antoine. Lorsqu'il partait à l'école, il avait toujours son cartable et son ballon. Sauf qu'un jour, il n'a pris que le ballon ! Sa mère qui l'a vu partir lui demande où il va. Antoine lui répond qu'il se rend à l'école. Elle lui lance : «Tu n'as rien oublié ?». «Non, non, j'ai mon ballon !»...»
Timothé Crépin 
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :