luiz gustavo (S.Mantey/L'Equipe)
Ligue 1 - 19e journée

L'OM a cravaché mais Marseille a fini par battre Troyes

Une nouvelle fois excellent, Luiz Gustavo a été le buteur décisif de l'OM face à Troyes (3-1). L'Estac avait pourtant ouvert le score au quart d'heure de jeu. Dimitri Payet et Valère Germain ont également été buteurs.

Que cela a été dur ! Mais que cette victoire est indispensable à cet OM. Quatre jours après la défaite (frustrante) dans le duel des Olympiques à Lyon (0-2), la bande de Florian Thauvin a réussi à dominer Troyes (3-1). Un Estac qui aura pourtant montré une nouvelle fois un très beau visage et qui conclut une phase aller d'un très bon niveau.
Car ce sont bien les Troyens qui montraient le meilleur visage en début de match. Azamoum et consorts bloquaient les timides intentions marseillaises et finissaient même par piéger les pensionnaires du Vélodrome. Après un joli mouvement collectif qui voyait Khaoui servir Pelé en fin d'action, le gaucher envoyait un ballon flottant qui trompait Mandanda (0-1, 14e). Et ce, alors que le retour de Rolando était bien trop court.

Luiz Gustavo, le meilleur attaquant olympien du soir

Derrière, si Samassa repoussait brillamment les tentatives de Luiz Gustavo de loin (18e) et de Sanson de la tête (20e), Troyes craquait sur une super réalisation de Dimitri Payet. Privé de but en Ligue 1 depuis le 15 octobre (sa seule réalisation de la saison jusque-là), l'international français envoyait un extérieur dans les filets troyens (1-1, 31e), après un jeu à trois avec Thauvin et Sanson. Revigoré, Marseille allait bien mieux. En seconde période, Luiz Gustavo marquait le second but d'une frappe en demi-volée sur la gauche de la surface (2-1, 66e). Avec un Mamadou Samassa, cette fois, pas vraiment inspiré sur cette action... Et un Brésilien qui n'aura cessé de prendre sa chance ce mercredi soir.
Libérés, les Marseillais se faisaient pourtant très peur sur ce raté incroyable de Suk, dont la reprise à moins de cinq mètres du but passait à côté (74e). Une action consécutive à un bel arrêt de Mandanda qui déviait le ballon sur sa barre. Le tournant de la rencontre. Thauvin ou Payet rataient le but du break, avant que Germain ne soulage son équipe, sur un caviar de Sanson en contre (3-1, 84e). L'essentiel était là pour Rudi Garcia : ce succès est le quatrième de son équipe sur les six derniers matches. Avec trois points de retard sur le podium. Les Aubois finissent 2017 avec cinq revers et ne sont qu'à deux points de la place de barragiste.
Réagissez à cet article
500 caractères max