favre (lucien) (F.Golesi/L'Equipe)
Ligue 1 - 4e journée

Ligue 1, 4e journée : Nice et Rennes coulent, Bordeaux confirme

Mal en point, Nice a concédé un quatrième revers de rang, toutes compétitions confondues, à Amiens (0-3). Le cinquième revers des Aiglons en six matches cette saison... Rennes, qui avait ouvert le score à Toulouse, s'est incliné (2-3). Tombeur de Troyes, Bordeaux est cinquième. Dijon et Caen s'imposent également.

Amiens 3-0 Nice

Muet offensivement et bloqué à zéro but pour les trois premiers matches de son histoire en Ligue 1, Amiens s'attendait à une soirée compliquée face à Nice. Et pourtant, malgré un Sneijder titulaire, les Aiglons ont rendu une copie bien insuffisante, et ont été battus presque logiquement. Les Picards ont fait le boulot lors de la première demi-heure, avec deux buts. D'abord par un joli coup franc de Kakuta à l'entrée de la surface (1-0, 15e), puis par un coup de boule de Konaté sur corner, et devant une défense niçoise bien spectatrice (2-0, 28e). Derrière, avec de l'engagement et de la solidarité, les hommes de Pélissier ont su résister. Avec par exemple un Ndombele de gala, très solide à la récupération. Cerise sur le gâteau : un festival de Manzala permettait à Konaté d'inscrire un doublé (3-0, 86e). Pour Nice, il y a urgence avec cette troisième défaite en quatre rencontres. Sans Seri, qui a manqué, on a eu de la peine pour un Christophe Jallet en extrême difficulté sur son côté gauche. Pas son poste, certes, mais son apport a été extrêmement limité. Nice, c'est clair, doit recruter un latéral gauche. Mais en ce début de saison, on se rend bien compte de l'importance de joueurs comme Younès Belhanda ou Ricardo Pereira la saison dernière... Ce samedi soir, Nice est 16e. La trêve fera-t-elle du bien aux hommes de Lucien Favre ?

Bordeaux 2-1 Troyes

Une semaine après avoir arraché un nul longtemps inespéré à Lyon (3-3), les Girondins avaient à coeur de confirmer face au promu troyen pour rester au contact des équipes de tête. S'ils y sont finalement parvenus (2-1), les hommes de Jocelyn Gourvennec ont malgré tout connu quelques frayeurs. Dominateurs d'entrée de match, ils profitaient d'une relance manquée de Samassa pour ouvrir rapidement le score, par Kamano (10e). Le début de match rêvé. Sauf qu'ils ne parvenaient pas à se mettre à l'abri, malgré un joli rush de Cafu (28e) et une grosse frappe de Malcom bien sortie par le gardien adverse (39e). Il fallait attendre le retour des vestiaires, et un nouveau but de l'intenable Sankharé (son troisième de la saison), de la tête sur un caviar de Malcom pour voir Bordeaux se mettre légèrement à l'abri (47e). Seul problème, Troyes, inoffensif jusque-là, réduisait la marque dans la foulée par Darbion, bien seul suite à un centre de Grandsir (52e). Beaucoup moins à l'aise, Bordeaux arrivait tout de même à contenir son adversaire du soir pour signer son deuxième but de la saison, et grimper à la cinquième place du classement. L'ESTAC est onzième.

Toulouse 3-2 Rennes

Rien ne va plus à Rennes. Avec deux petits points au compteur, Gourcuff et ses hommes s'affichent à une inquiétante 19e place après quatre journées. Ses joueurs avaient pourtant ouvert le score très vite dans cette rencontre, par Firmin Mubele. Après un ballon mal renvoyé par la défense toulousaine, l'attaquant congolais récupérait une frappe ratée d'Hamari Traoré avant de contourner la défense du TFC. Sa frappe croisée du gauche trompait Alban Lafont (7e). Les coéquipiers de Yannick Cahuzac ont répliqué à la 33e minute, sur un penalty de Durmaz, après une intervention mal maitrisée de Bensaïni sur l'international suédois. Hormis les deux buts, il n'y a pas eu grand-chose des deux côtés jusqu'à la mi-temps. Les Toulousains sont ensuite revenus des vestiaires avec de meilleures intentions. D'abord à la 53e minute, quand Joris Gnagnon sauvait sur sa ligne devant Somalia. L'équipe de Pascal Dupraz s'en est alors remise à ses grands gabarits. Sur un corner, Christopher Jullien remisait de la tête pour Issa Diop, qui envoyait un missile sous la barre de Raïs M'Bolhi (58e). Le gardien algérien a longtemps essayé de maintenir cet écart d'un but en sortant quelques très belles parades comme sur ce coup franc de Gradel (62e). Rennes a de son côté profité de la maladresse adverse pour revenir au score par Ismaila Sarr, qui a bénéficié d'une mésentente entre Jullien et Lafont (66e). Mais Toulouse a du caractère, et à la 69e minute, Bourigeaud a fait faute sur Corentin Jean dans la surface. Le penalty était une nouvelle fois transformé par Durmaz (70e). A noter que Morgan Amalfitano a écopé d'un second carton jaune pour avoir contesté. Quoiqu'il en soit, son équipe court toujours après son premier succès cette saison...

Dijon 2-1 Montpellier

Au stade Gaston-Gérard, il fallait attendre la troisième seconde du temps additionnel de la première période pour voir le premier tir cadré... pour l'ouverture du score dijonnaise. L'œuvre de Benjamin Jeannot, bien placé au second poteau pour pousser le ballon dans les filets après une remise involontaire de Congré (1-0, 45e+1). Dans une période bien terne, le DFCO capitalisait. Au retour des vestiaires, les hommes de Der Zakarian réagissaient très vite par Giovanni Sio. Suite à un gros travail de Roussillon, l'Ivoirien était servi sur un plateau devant une défense bourguignonne complètement statique (1-1, 49e). Dans un second acte plus rythmé, c'est Dijon qui se montrait réaliste. Et encore une fois grâce à Jeannot. Sur un très long ballon, Tavares devançait la défense héraultaise et servait son coéquipier, tout heureux de voir le cuir lui arriver au nez et à la barbe de Mukiele (2-1, 62e). Dijon l'attendait, cette fois-ci, sa première victoire est bel et bien officielle. Dijonnais et Montpelliérains sont à égalité avec quatre points en seconde partie de classement.

Caen 1-0 Metz

On s'est légèrement ennuyé du côté de Michel d'Ornano ce samedi soir. Il n'y a eu qu'une seule frappe cadrée en première période, et elle était l'oeuvre des Caennais. Sur un coup franc de Julien Féret, Eiji Kawashima sortait une belle parade sur sa gauche (24e). Le Stade Malherbe a été plus saignant que Metz lors du premier acte, mais trop brouillon dans la zone de finition. Après la pause, c'est Ronny Rodelin qui a ouvert la marque. L'attaquant normand s'est joué de Fallou Diagne dans la surface avant d'ajuster le gardien japonais en une touche de balle (50e). Les joueurs de Philippe Hinschberger ont eu du mal à se procurer des occasions et les avant-centres grenats n'ont quasiment rien eu à se mettre sous la dent. Alors que Caen enchaîne une deuxième victoire de rang après celle à Lille la semaine dernière (0-2), Metz subit sa quatrième défaite en quatre matches. Il va déjà falloir réagir, et vite.
Timothé Crépin Pierre Martin  et Bruno Rodrigues 
Réagissez à cet article
500 caractères max