anelka (nicolas)  *** Local Caption *** anelka (nicolas) debbouze (djamel) (B. Papon/L'Equipe)
Le meilleur attaquant de l'histoire du PSG (5e)

Nicolas Anelka (PSG), le titi parisien

La semaine dernière, FF vous demandait qui était selon vous le meilleur attaquant de l'histoire du PSG. Nicolas Anelka arrive 5e, avec 3% des votes.

Un talent précoce

Formé à l'INF Clairefontaine, le gamin de Trappes signe au PSG en 1994, à tout juste 15 ans. Il avoue alors rejoindre le club qui le faisait rêver quand il était enfant, lorsque celui-ci brillait sous les éclairs des Valdo, Ginola et autre Raï. Les qualités de vitesse et d'adresse du jeune homme devant le but sont très vite remarquées par ses dirigeants. Luis Fernandez, le coach d'alors, n'hésite pas à le lancer dans le grand bain de la Ligue 1 à Monaco, le 7 février 1996. Anelka, 16 ans, remplace Patrick Colleter à la 80e minute (défaite 1-0). Il inscrira son premier but dans l'élite en septembre, face à Lens (4-0) au Parc des Princes. Il n'a alors joué que trois matches en pro, pour un total de... 31 minutes. Mais le jeune homme, trop peu utilisé à son goût par Ricardo, qui a succédé à Fernandez, quittera le club quelques mois plus tard pour rejoindre Arsenal. Il a alors disputé dix matches de L1 avec le PSG, pour 191 minutes au total, et 1 but inscrit.

Un retour en grandes pompes

Après deux saisons et demie sous le maillot des Gunners et un an au Real Madrid, Nicolas Anelka fait son grand retour dans la capitale en 2000. Le PSG, qui souhaite rajeunir ses troupes, verse 215 millions de francs (32 millions d'euros) au club madrilène pour rapatrier l'enfant du cru, un record à l'époque. A la clé, un contrat de sept ans, rien que ça... L'attaquant international est alors présenté en grandes pompes lors d'un match amical face au Corinthians (voir vidéo ci-dessous). Malgré des débuts intéressants, notamment en Ligue des champions (5 buts en 9 matches en 2000/01), Nicolas Anelka peine à se démarquer au sein d'une équipe en difficulté, et dans un système de jeu qui ne lui convient pas. Ses mauvaises relations avec Luis Fernandez, qui a très vite remplacé Philippe Bergeroo, feront le reste. Après dix-huit mois au club, le joueur est prêté à Liverpool. Il ne portera plus jamais le maillot parisien. Le bilan de son deuxième passage à Paris ? 39 matches de Ligue 1 (10 buts), 13 de Ligue des champions (6 buts).

Un supporter du club

Si son histoire avec le PSG ressemble au final à un "je t'aime, moi non plus", Nicolas Anelka a toujours gardé une tendresse particulière pour le club qui l'a lancé au plus haut niveau. «J'ai toujours eu un lien spécial avec mon club, confiait-il il y a quelques semaines sur le site officiel du PSG. Je l'appelle mon club car j'ai toujours rêvé de jouer au Paris Saint-Germain. C'est là que j'ai commencé à jouer au haut niveau. Il restera gravé à jamais. Il y a toujours eu un lien et il y en a toujours un car c'est le club qui m'a formé et qui m'a donné la chance de pouvoir évoluer dans ma carrière comme j'ai pu le faire».

Vidéo : quelques buts d'Anelka avec le PSG

Bruno Rodrigues 
Réagissez à cet article
500 caractères max
scarmendato 21 nov. à 11:40

Quelle blague XD Quel est son palmarès avec le club déjà ? Combien de fois a-t-il fini meilleur buteur ?

ADS :