Football Soccer Britain - Premier League Legends of Football Charity Event - Grosvenor House Hotel, Park Lane, London - 5/10/16 BT Sport TV pundit and former Liverpool player Michael Owen poses as he arrives for the Premier League Legends of Football charity event Action Images via Reuters / Peter Cziborra Livepic EDITORIAL USE ONLY. (Reuters)
à lire dans FF - L'entretien

Owen : «J'avais envie de crier sur tous les toits : "je suis Ballon d'Or!"»

Sacré Ballon d'Or en 2001, alors qu'il évoluait à Liverpool, Michael Owen s'est livré avec beaucoup d'émotion dans le France Football actuellement en kiosques. Extraits.

Il est le dernier joueur anglais à avoir réçu le prestigieux trophée. A 36 ans, Michael Owen, sacré en 2001, après avoir tout raflé avec Liverpool (C3, Supercoupe d'Europe, Coupe d'Angleterre, League Cup et Charity Shield), s'est livré cette semaine dans France Football. Avec émotion, et un brin de nostalgie. Lui qui se souvient du jour où il l'a appris «comme si c'était hier», pouvant même «donner la date, le 5 décembre», accepte volontiers d'ouvrir la boite à souvenirs.

«Si je m'en souviens si bien, c'est que les circonstances n'étaient pas habituelles. Gérard (Houllier) avait eu un gros pépin cardiaque en octobre, et était toujours convalescent. Son adjoint, Phil Thompson, avait pris l'équipe en main, et nous étions en Italie, où nous allions jouer contre l'AS Roma en Ligue des champions. Et, une heure avant le coup d'envoi, voilà Phil qui se dirige vers moi dans le vestiaire et qui me dit tout bas : "le boss veut te parler". De quoi, il ne veut pas me le dire, et je me demandais ce qu'il se passait... On serait sur la pelouse dans quelques minutes pour s'échauffer ! Mais, bon, je vais dans une pièce à côté, je prends le téléphone, et j'entends la voix de Gérard, qui me dit : "Michael, j'ai quelque chose à te dire, quelque chose qui peut t'aider à être encore meilleur ce soir ; mais à une condition : que tu ne le répètes à personne, absolument personne !" Je promets, évidemment, et il continue. "Tu as été élu European Footballer of the Year, tu es Ballon d'Or. Félicitations !"»

«C'était étrange. Mais merveilleux.»

«Chamboulé par l'idée d'avoir rejoint tous ces grands footballeurs qui avaient eu le Ballon d'Or avant, d'avoir été choisi plutôt que tous ces grands joueurs qui étaient actifs à l'époque», Michael Owen a envie de «crier sur les toits : " je suis Ballon d'or!"». Mais il tient sa langue, comme il l'avait promis, et entre sur le terrain avec «des émotions contradictoires. C'était étrange. Mais merveilleux.» Il explique alors tout ce que cette récompense «collective» («si on ne fait pas le quintuplé, jamais je n'ai le Ballon d'Or») a changé pour lui, notamment au Real Madrid qu'il a rejoint par la suite. Avant de dévoiler son favori pour 2016 : «Cristiano Ronaldo», pour plein de raisons.

Les raisons en question, son podium pour 2016, ses émotions et l'entretien en intégralité sont à lire dans le France Football actuellement en kiosques et ici.
Réagissez à cet article
500 caractères max
lamariali38 25 oct. à 19:17

Ronaldo

ADS :