Soccer Football - Serie A - U.S. Sassuolo v AC Milan - Mapei Stadium - Citta del Tricolore, Reggio Emilia, Italy - December 20, 2020 Sassuolo coach Roberto De Zerbi REUTERS/Jennifer Lorenzini (Reuters)
Italie - 17e journée

20 choses à savoir sur Roberto De Zerbi, coach de Sassuolo

Modeste joueur durant sa carrière, Roberto De Zerbi épate l'Europe du football avec son équipe joueuse et talentueuse de Sassuolo depuis maintenant trois saisons. FF vous fait partir à la découverte du coach à la mode en Serie A.

Supporter de Brescia depuis son plus jeune âge
Né à Brescia, Roberto De Zerbi a le club de sa ville dans la peau. Une passion transmise par son père, fervent supporter, qui l'emmenait voir Brescia tous les dimanches, à domicile, comme à l'extérieur. Les liens du sang.

Formé à l'AC Milan
À l'adolescence, Roberto De Zerbi rejoint l'AC Milan pour y finir sa formation de footballeur. Une aubaine. Mais le jeune attaquant ne portera jamais le maillot du club lombard chez les professionnels et sera prêté dans les divisions inférieures italiennes à plusieurs reprises.
 
Un (très) court passage en sélection
Dès ses débuts professionnels en 1998, le jeune Roberto De Zerbi, tout juste âgé de 19 ans, rejoint la sélection italienne des moins de 20 ans. Il n'y a joué que quatre matches lors de la saison 1998-99 et y a inscrit deux buts.
 
Deux années en Roumanie
Entre 2010 et 2012, Roberto De Zerbi quitte son Italie natale pour rejoindre la Roumanie et le CFR Cluj où il dispute 30 matches et inscrit 8 buts. Deux années durant lesquelles il vit seul et trouve son réconfort dans les matches diffusés à la télévision, notamment ceux du FC Barcelone. «J'ai pris le temps d'apprendre, de comprendre ce que faisait cette équipe», racontait-il dans une interview à So Foot en 2019. Le début d'une vocation.

Une carrière de joueur terminée à 34 ans
En 2013, à 34 ans, De Zerbi décide de raccrocher les crampons après une quinzaine d'années sur les terrains, de la Serie D à la Serie A. À son actif, une dizaine de clubs plus ou moins modestes, mais aussi quatre saisons du côté de Naples et 42 rencontres au compteur. De quoi valoriser le CV.
 
Un seul trophée à son actif 
À 41 ans, Roberto De Zerbi n'a pas encore une armoire à trophées copieusement garnie chez lui. Le coach de Sassuolo a seulement remporté une coupe de Serie C avec Foggia Calcio en 2016 contre l'AS Cittadella.

Maurizio Zamparini comme premier président en Serie A
Pour ses premiers pas en Serie A, De Zerbi a côtoyé à Palerme l'un des présidents italiens les plus sulfureux, Maurizio Zamparini. L'homme d'affaires est connu dans le monde du foot italien pour changer constamment d'entraîneurs, 47 au total. De Zerbi n'échappera pas à la règle et sera limogé après seulement 13 petites rencontres en 2016.
 
Esthète du jeu
Alors qu'il dirige l'une de ses premières rencontres avec Palerme face à la Sampdoria, Roberto De Zerbi s'agace en fin de partie malgré l'avantage au score. La raison ? Son équipe ne pratique pas le football qu'il souhaite. Il se tourne vers son adjoint et lui assène qu'il préfère retourner en Serie C pour se divertir si ce spectacle continue. Le jeu, rien que le jeu.
 
Tout pour la possession
Le football est un jeu et un divertissement pour De Zerbi et avoir le ballon est essentiel pour son équipe. Un tacticien obnubilé par la possession du cuir, mais aussi par le football total, l'attaque et les buts. Roberto De Zerbi est-il vraiment d'origine italienne ?
Jouer au football comme dans l'enfance
Roberto De Zerbi le rappelle souvent à ses joueurs, ils doivent jouer au football comme dans leur enfance, en prenant du plaisir. Une comparaison avec le monde  professionnel qu'il prend l'habitude de signaler. «Un travail, si tu le fais en t'amusant, tu le fais mieux. Mais attention, lorsque l'enfant joue au football, il s'amuse, mais il n'a absolument pas envie de perdre».
 
Pep Guardiola a vanté ses mérites
Lors d'une conférence autour du football en 2019, le coach espagnol de Manchester City avoue son admiration pour le jeu pratiqué par Roberto De Zerbi et Sassuolo en Serie A. Tout cela en présence de grands entraîneurs comme Carlo Ancelotti et Arrigo Sacchi.
 
 
Marcelo Bielsa l'a invité une semaine à Lille
Après avoir reçu son numéro par un ami, Roberto de Zerbi contacte El Loco alors entraîneur de Lille pour suivre une formation. Quelques jours plus tard, Bielsa le rappelle et l'invite à faire un stage d'une semaine dans le Nord de la France. Dans une interview à la Repubblica, l'entraîneur italien confiera ce moment «d'incroyable».
 
Cours magistral dans son bureau
Sous ses allures de gendre idéal, le quadragénaire est un dogmatique de la précision, notamment dans les exercices réalisés à l'entraînement. Si le concept n'est pas compris, le professeur De Zerbi n'hésite pas à faire venir ses joueurs dans son bureau pour un cours de tactique.
 
Un psychologue pour ses joueurs
Roberto De Zerbi accorde une grande importance à l'état mental de ses joueurs. Il est sincère avec ses joueurs et exige de même en retour, il essaie de comprendre ses joueurs en les faisant parler et n'hésite pas à se remettre lui-même en question lorsqu'un joueur rate quelque chose qu'il a demandé. Il ne va pas non plus en faire sortir à la mi-temps s'il estime que le joueur n'a pas été bon en première période. Confiance.
 
Turn-over permanent
Pour la gestion de son groupe, Roberto De Zerbi estime que tout le monde a sa chance, il fait beaucoup de changements et il est difficile de donner le onze de départ type de Sassuolo. «Il est capable de mettre un joueur titulaire sur un gros match alors qu'il n'a pas joué depuis plusieurs rencontres», racontait Mehdi Bourabia, son milieu de terrain chez les Neroverdi.
 
Amoureux de Jérémie Boga
Quand il s'agit de couvrir d'éloges un joueur de son effectif, coach De Zerbi utilise sa plus belle plume et Jérémie Boga en est l'un des principaux privilégiés. «Sur la capacité à éliminer un joueur en un contre un, je mets Messi devant lui et puis... je devrais y réfléchir». L'Italien sait y faire pour charmer.
 
Maxime Lopez est tombé sous son charme
Roberto De Zerbi a joué un grand rôle dans l'arrivée de Maxime Lopez à Sassuolo. Désireux d'en faire un joueur majeur de son équipe, l'Italien va rapidement le convaincre de rejoindre l'Italie : «J'ai parlé avec le coach De Zerbi et au bout de 5 minutes j'avais envie de venir avec lui. C'est un grand coach, un grand tacticien», expliquait le milieu de 23 ans à son arrivée. Le poids des mots.
Un passion à transmettre
Depuis que son père lui a transmis, Roberto De Zerbi est un véritable passionné de football et il estime que pour bien jouer et s'investir dans ce sport, il faut être passionné. C'est en tout cas ce qu'il recherche chez ses joueurs et ce qu'il souhaite leur transmettre. L'effet Guardiola...
 
Il pense constamment à son équipe
Dans une interview pour So Foot, Roberto De Zerbi avoue avoir des difficultés à se détacher de son métier lorsqu'il est en famille ou pendant son sommeil. L'italien réfléchit en permanence et aimerait changer cela, pour être plus attentif à ses proches mais aussi plus clairvoyant au moment de reprendre son équipe.
 
Courtisé en Europe
Jeune, talentueux, porté vers le jeu, les principales qualités de De Zerbi attirent les regards et sa cote de popularité grimpe en flèche. Il ne fait aucun doute qu'à 41 ans, l'avenir du coach italien se dessine vers de belles formations européennes. En France, une rumeur estivale l'a envoyé vers Lyon, mais De Zerbi a rapidement démenti une possible arrivée dans la capitale des Gaules.

Thomas Bernier et Hugo Dulary
Réagissez à cet article
500 caractères max
RensenbrinkRIP 10 janv. à 13:54

En voilà un article intéressant. Toujours bien d’apprendre sur des entraîneurs, joueurs ou pays pas trop connus (comme le Venezuela il y a peu) plutôt que de rabâcher les mêmes choses. Continuez SVP, en offrant au moins un article par jour de ce genre.

ADS :