Championnat des étoiles
acheter
Ligue 1 - OM

André Villas-Boas (OM) : « On a fait une erreur » avec Luis Henrique

L'entraîneur de l'OM André Villas-Boas a reconnu avoir fait une erreur avec Luis Henrique, qui n'est pas le « 9 de référence » recherché cet été.

« On a manqué un neuf de référence, on s'est raté car Luis Henrique ne va pas être ce joueur pour jouer dans cette position », a répondu jeudi André Villas-Boas, l'entraîneur de l'OM, invité à faire un bilan du mercato estival. « On a fait une erreur. On va peut-être faire quelque chose en janvier pour régler ça », a ajouté le Portugais.
L'été dernier, l'OM a cherché pendant plusieurs semaines une doublure à Dario Benedetto, histoire de le concurrencer. Il s'est notamment positionné sur l'Ivoirien El Bilal Touré (18 ans, Reims), le Mexicain José Juan Macias (21 ans, Chivas Guadalajara), l'Uruguayen Darwin Nuñez (21 ans, passé d'Almeria à Benfica en août) ou encore le Colombien Luis Suarez (23 ans, Grenade, détenu par Watford), en vain. Disposant d'un budget limité, et sans renoncer à embaucher une pointe à l'époque, l'OM a finalement déchiré son enveloppe fin septembre pour Luis Henrique, jeune ailier de 18 ans en provenance de Botafogo, un choix du directeur sportif Pablo Longoria validé par le coach, sur le volet effectif, et par Frank McCourt, sur le volet financier.

lire aussi

Le programme du week-end en L1

Un pur ailier plutôt qu'un attaquant polyvalent

Acheté pour 8M€ (Botafogo conserve 5 % sur un futur transfert), Luis Henrique représente la nouvelle politique sportive de l'OM, avec un Longoria voulant absolument créer de « la valeur » dans l'effectif, avec de futures plus-values permettant de combler les déficits abyssaux du club depuis 2017. Sportivement, en revanche, la polyvalence de Luis Henrique autorisant une utilisation en n°9 n'a pas sauté aux yeux à l'entraînement, alors qu'elle aurait pu être un atout. Gonçalo Guedes (Valence), Richarlison (Everton) et Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal) sont ainsi des ailiers à l'aise en pointe. Alors qu'il aura 19 piges dans dix jours, Luis Henrique, lui, va continuer sa post-formation en collant à la ligne, sur le côté gauche de l'attaque.
Pendant cette conférence de presse, Villas-Boas a également évoqué la situation de ses deux attaquants, Dario Benedetto et Valère Germain. En ce qui concerne l'Argentin, qui s'est retrouvé sur le banc contre Strasbourg (1-0) puis Porto (0-2), « on l'a enlevé de l'équipe pour lui enlever de la pression et le remettre petit à petit pour qu'il revienne bien. Il retrouve sa forme. » Son remplacement à la mi-temps contre l'Olympiakos (2-1) ? AVB assure qu'« il ne faut pas faire des inventions. C'est lié au fait qu'il soit revenu à la compétition après son passage sur le banc. Il a des chances de débuter demain », vendredi, contre Nîmes (21 heures).
Valère Germain est lui « un joueur qui donne tout, qui aime l'OM. C'est un buteur comme Benedetto. Je commence à lui donner plus de confiance. Il cherche aussi ce but. Aujourd'hui avec Benedetto ils sont plus en concurrence qu'au début de la saison ».

Amavi : «On se devait de gagner»

Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :