Soccer Football - Europa League - Group C - Hapoel Be'er Sheva v OGC Nice - HaMoshava Stadium, Petah Tikva, Israel - December 10, 2020 OGC Nice's Alexis Claude Maurice in action with Hapoel Be'er Sheva's Noam Gamon REUTERS/Ronen Zvulun (Reuters)
Ligue Europa - Groupe C

Battu pour la cinquième fois en six matches, Nice quitte la Ligue Europa tête basse

Cinquième défaite en six journées de Ligue Europa pour l'OGC Nice, puni en seconde période par l'Hapoël Beer-Sheva ce jeudi (0-1).

La leçon : Nice, en panne de confiance, s'incline encore

Il y avait de l'envie chez les Aiglons. Même s'ils n'avaient rien à jouer sur la pelouse de l'Hapoel Beer Sheva ce jeudi, les Niçois voulaient se montrer pour envoyer un signe à leur nouvel entraîneur, Adrian Ursea. Dans un nouveau système en 4-2-3-1, Nice s'est très vite montré dans ce début de match en essayant beaucoup de chercher ses atouts offensifs, à l'image de cette première frappe de Ndoye, qui a manqué de peu le cadre de Rahamim (13e). Mais après un premier quart d'heure très actif où le Gym a envoyé des signaux positifs en montrant de l'intensité et de l'envie, la longue interruption du jeu en raison de la blessure de Coly (mal retombé suite à un duel aérien et évacué sur civière, 18e) a brisé le bon début de match niçois au bénéfice des Israéliens. Au fil du match, le Gym s'est rétracté dans sa moitié de terrain sans plus rien proposer et en offrant des situations à Beer Sheva en raison de nombreuses passes maladroites notamment. Après une première situation pour Hatuel, l'attaquant israélien de 22 ans, complètement oublié par la défense, a puni l'OGC Nice en trompant Cardinale à bout portant (1-0, 71e). Une défaite que l'on peut qualifier d'encourageante après la bonne entame de match, mais les Azuréens manquent encore clairement de confiance et d'assurance pour être compétitifs dans le haut de tableau de la Ligue 1.

Voir aussi :
- Le film du match

Le gagnant : Rotem Hatuel récompensé

Préféré à l'expérimenté brésilien Josué, le jeune buteur de 22 ans a été le joueur le plus dangereux de cette partie. Dans le temps fort des Israéliens en seconde période, il a manqué de peu de tromper Cardinale en lâchant une frappe enroulée au premier poteau, bien captée par le gardien du Gym (52e). Vingt minutes plus tard, après une erreur de marquage de la défense des Aiglons, il a permis à l'Hapoel de terminer sa campagne européenne sur une victoire (71e).

Le perdant : l'animation offensive niçoise trop timide

Malgré un premier quart d'heure où les attaquants niçois auront beaucoup été recherchés par leurs partenaires, le trio Claude-Maurice, Lopes et Ndoye s'est ensuite éteint au cours de la partie. Le manque d'assurance s'est d'ailleurs largement fait ressentir puisque sur la seule occasion des Aiglons en seconde période, Ndoye, trouvé seul au point de penalty, a complètement loupé le cadre (63e).

Samuel Zemour
Réagissez à cet article
500 caractères max
ghys59 10 déc. à 21:55

Nice, minable d'entre les minables. Dans un groupe où seul Leverkusen était au-dessus du lot, terminer dernier, c'est la honte totale. Les coupables et responsables de ce fiasco sont UNIQUEMENT les joueurs.Marseille, Nice et Rennes ont totalisé 7 sur 54 à eux trois. Indigne, lamentable, pathétique! Rentrez chez vous, et ne revenez jamais...

oskare68 10 déc. à 21:34

Pourtant a écouter tous ces grands spécialistes y a que des cracks et des pépites a Nice et dans les autres clubs français d 'ailleurs.Oué en effet cé du très lourd mdr

voir toutes les réactions
ADS :