Gerson s'est plaint d'avoir entendu « tais-toi, Noir » dans la bouche de Ramirez. (Jorge Rodrigues/AGIF)
BRE

Brésil : Gerson (Flamengo) accuse un adversaire de racisme

La Confédération brésilienne de football (CBF) a demandé dimanche l'ouverture immédiate d'une enquête pour faire la lumière sur l'accusation de racisme dont s'est plaint le milieu brésilien de Flamengo Gerson.

Ancien joueur de la Roma, le Brésilien Gerson a accusé dimanche son adversaire colombien Juan Ramirez de racisme lors du match entre Flamengo et Bahia (4-3) en Championnat.
Si l'arbitre a bien consigné un « conflit » entre les deux hommes dans son rapport, il n'a pu confirmer les mots que Gerson dit avoir entendus dans la bouche de Ramirez : « Tais-toi, Noir ».
La Confédération brésilienne de football (CBF) a demandé l'ouverture immédiate d'une enquête pour faire la lumière sur les allégations du milieu de Flamengo, qui a qualifié les termes prétendument employés « d'inacceptables ». « Il est dégoûtant de vivre avec le racisme et encore plus avec ceux qui minimisent ce crime, a-t-il écrit sur les réseaux sociaux. Je ne vais pas "me taire". Ma lutte, la lutte des Noirs, ne s'arrêtera pas. [...] Ils ne m'ont pas fait taire dans la vie, ils ne m'ont pas fait taire sur le terrain et ils ne diminueront jamais notre couleur de peau. »

Ramirez nie l'accusation dont il fait l'objet

À l'image du Sao Paulo FC, pour qui « tout comportement raciste doit être dénoncé et combattu », les clubs brésiliens ont immédiatement exprimé leur soutien au joueur.
Bahia, de son côté, a précisé que Ramirez niait catégoriquement l'accusation dont il faisait l'objet, tout en concédant qu'il était « essentiel et fondamental que la voix de la victime prédomine dans les cas de cette nature ». Le Colombien a été écarté de l'équipe « jusqu'à la conclusion de l'enquête ».
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :