Soccer Football - Bundesliga - Borussia Moenchengladbach v Bayern Munich - Borussia-Park, Moenchengladbach, Germany - January 8, 2021 Borussia Moenchengladbach's Florian Neuhaus celebrates scoring their third goal with teammate (Wolfgang Rattay/Reuters)
Allemagne - 15e journée

Bundesliga : le Bayern Munich renversé par le Borussia Mönchengladbach après avoir mené 2-0 !

Malgré un avantage de deux buts acquis avant la demi-heure de jeu, le Bayern Munich a subi sa deuxième défaite de la saison en Championnat, ce vendredi sur le terrain du Borussia Mönchengladbach (2-3) ! Le géant bavarois a payé cash des erreurs défensives de plus en plus récurrentes.

La leçon : cette fois, le Bayern a été puni

La saison dernière, au coeur de l'automne, le Bayern Munich avait laissé échapper une victoire qui lui tendait les bras sur le terrain du Borussia Mönchengladbach (1-2), malgré une domination importante et les prémices de ce que serait le style insufflé par Hansi Flick. Ce vendredi, l'entraîneur bavarois avait à nouveau le masque au Borussia Park après un retournement de situation similaire subi face à la troupe de Marco Rose (2-3), alors que ses hommes menaient 2-0 ! Agressif et en confiance après avoir renversé Mayence la semaine passée (de 0-2 à 5-2), le collectif du champion en titre n'a pas laissé respirer son adversaire lors d'une première demi-heure réussie et récompensée par deux buts. Le premier sur une faute de main invraisemblable de Florian Neuhaus dans sa surface, offrant l'ouverture du score à Robert Lewandowski sur penalty (0-1, 20e) ; le second sur une merveilleuse praline de Leon Goretzka, suite à un dégagement adverse qu'il avait lui-même intercepté avant de s'appuyer sur Leroy Sané (0-2, 26e).

Voir aussi :
- Le film du match
Serein, le Bayern se dirigeait donc vers son onzième succès en quinze journées... avant la panne d'alimentation. Après une relance un peu molle de Benjamin Pavard, le collectif de Gladbach a déroulé à toute vitesse dans le camp adverse, permettant à Jonas Hofmann, bien trouvé par Lars Stindl dans la surface, de relancer les débats (1-2, 35e). Dix minutes plus tard, même duo, même punition pour les Munichois après un ballon perdu par Joshua Kimmich sur la ligne médiane, une ouverture splendide de Lars Stindl et une finition clinique de Jonas Hofmann, parti à l'extrême limite du hors-jeu (2-2, 45e). Pas le temps de respirer pour le Bayern à la reprise que Niklas Süle perdait un ballon chaud, permettant à Florian Neuhaus de faire oublier son erreur initiale en envoyant une merveille de ballon enroulé dans la lucarne de Manuel Neuer (3-2, 49e) ! En panne d'inspiration offensive en seconde période, Thomas Müller et ses partenaires n'ont ensuite jamais vraiment fait trembler une défense des Poulains particulièrement solide et déterminée, hormis sur une reprise de Joshua Kimmich (61e) ou une tête de Robert Lewandowski (71e), hors-cadre à chaque fois. Après l'avertissement sans frais du week-end dernier, voilà donc la sanction pour un Bayern qui pourrait perdre sa première place en cas de succès du RB Leipzig face à Dortmund samedi.

Le gagnant : le duo Stindl-Hofmann a torturé le Bayern

On a vite compris que les joueurs offensifs du Borussia Mönchengladbach devraient exploiter à 200% les quelques espaces offerts par leur adversaire, dans un match où ils ont vite suffoqué face au pressing du champion en titre. Mais Lars Stindl et Jonas Hofmann n'ont eu besoin que de deux miettes pour sanctionner les deux premiers oublis bavarois. Avec la même recette : un appel tranchant de Jonas Hofmann dans la profondeur et une ouverture idéale du capitaine Lars Stindl. En deux éclairs, les deux Poulains ont inversé le scénario d'un match qu'on pensait plié. Cerise sur le gâteau, Jonas Hofmann a ajouté une passe décisive à son doublé, servant Florian Neuhaus pour le but de la victoire. Wunderbar !

Le perdant : Neuer ne peut pas (toujours) tout faire

Non, le gardien bavarois n'est pas à montrer du doigt pour le revers concédé ce vendredi. Manuel Neuer n'a simplement pas été surhumain au Borussia Park, et n'est donc pas parvenu à faire ce qu'il fait à merveille depuis plus d'un an : masquer les carences -parfois minimes, souvent réelles- de sa défense. Une relance trop molle de Benjamin Pavard sur le premier but, un impact physique insuffisant de Joshua Kimmich sur le deuxième, une erreur de Niklas Süle sur le troisième... Le secteur défensif du Bayern est clairement responsable de cette défaite improbable qui relance la course au titre en Bundesliga.
Réagissez à cet article
500 caractères max
RensenbrinkRIP 9 janv. à 14:30

Tout à fait d’accord avec Fighting Spirit et Law25: le défense du Bayern est inquiétante avec 24 buts encaissés en 15 matches. L’équipe suivante qui fait pire en matière de buts encaissés est Hoffenheim mais ils sont 13ieme. Sule, Boateng et Alaba ne sont pas au niveau des autres joueurs et la meilleur façon de gagner contre le Bayern est d’attaquer. Vraiment dommage que Cavani n’était pas à Lisbonne pour rattraper les maladresses offensives de Di Maria, Neymar et Mbappé.

Fighting-Spirit1933 9 janv. à 13:06

Et cela vient confirmer ma thèse avancée depuis la finale de LDC.Si Paris avait concrétisé ses premières occasions le Bayern ne revenait pas. Souvenez Lyon en 1/2, ils pouvaient mener 2-0 au bout d' un 1/4 d'heure...Le Bayern n'est pas une forteresse.

RensenbrinkRIP 8 janv. à 23:22

Dans les années 1970, le Bayern a probablement eu sa meilleure équipe comme les 3 victoires consécutives en C1 en 1974, 1975 et 1976 le démontrent. Cependant, l'équipe qui a gagné le plus de Bundesliga dans les années 70 n'est pas le Bayern (qui en a gagné 3 en 72, 73 et 74) mais plutôt le Borussia Monchengladbach (qui en a gagné 5, en 70, 71, 75, 76 et 77). Superbe équipe ce Borussia Monchengladbach des années 70 avec Vogts, Bonhof et surtout mon préféré: Simonsen.

voir toutes les réactions
ADS :