Soccer Football - FA Cup - Third Round - Aston Villa v Liverpool - Villa Park, Birmingham, Britain - January 8, 2021 Liverpool's Mohamed Salah celebrates scoring their fourth goal with Thiago Alcantara and teammates Pool via REUTERS/Hannah Mckay (Reuters)
Angleterre - Cup

Cup : Liverpool a pris son temps pour écarter les gamins d'Aston Villa

Alors qu'Aston Villa était contraint d'aligner une équipe réserve en raison d'une flambée de cas de Covid-19 dans son effectif pro, Liverpool a attendu la seconde période pour dérouler (4-1) et se qualifier pour le 4e tour de la Cup.

Après deux lourdes défaites 7-2 et 5-0 lors de ces deux derniers déplacements à Villa Park, Liverpool s'est cette fois-ci imposé 4-1 face à de très jeunes joueurs (19 ans de moyenne) qui effectuaient tous leurs débuts en équipe première en raison d'une flambée de cas positifs au Covid-19 au sein du groupe pro d'Aston Villa. Ce qui semblait dans un premier temps être une rencontre facile pour les hommes de Jürgen Klopp, s'est avéré être compliqué lorsque Mohammed Salah et ses coéquipiers sont tombés dans la tranquillité. Heureusement pour eux, ils ont pu compter sur l'efficacité de Sadio Mané, qui a inscrit un doublé de la tête. D'abord dès la 4e minute de jeu sur un superbe centre de de Curtis Jones, puis d'un lob la 63e sur un ballon piqué de Xherdan Shaqiri, entré en jeu quelques minutes auparavant. À l'heure de jeu, c'est Georginio Wijnaldum qui s'est illustré d'une frappe de l'entrée de la surface dans le petit filet droit du gardien adverse. Et c'est Mohammed Salah qui a creusé l'écart à la 65e d'une frappe dans petit filet droit sur une nouvelle passe de Xherdan Shaqiri.

Voir aussi :
- Le film du match
À l'image de la très bonne première période du gardien hongrois Akos Onodi, on a pu voir les leaders de Premier League en difficulté face au but. Malgré un contrôle du ballon efficace, les Reds ont été surpris par la défense solide menée par le capitaine Dominic Revan ainsi qu'un gardien décisif à plusieurs reprises, notamment sur ce double arrêt à la 23e minute de jeu sur des frappes de Fabinho puis James Milner. Et le jeune attaquant de 17 ans Louie Barry a même, de sang-froid face à Kelleher, placé le ballon au fond du filet pour égaliser suite à une superbe course en solitaire sur une passe de son défenseur Callum Rowe (41e).

En seconde période, ce sont des joueurs plus dangereux offensivement qui ont finalement su bousculer la défense d'Aston Villa en inscrivant trois buts en moins de cinq minutes dès l'heure de jeu. Les jeunes Villans ont très certainement payé leur manque d'automatismes et d'expérience, et n'ont pas réussi à se procurer d'occasions durant un deuxième acte largement contrôlé par les Reds. On retient tout de même ce match des jeunes joueurs très déterminés qui ont su faire douter les hommes de Jürgen Klopp, et qui ont affiché de belles promesses pour leurs débuts à ce niveau.
Hugo Dulary
Réagissez à cet article
500 caractères max
RensenbrinkRIP 8 janv. à 23:33

Fun fact (or not?): la couleur dominante du maillot d'Aston Villa se dit ``claret'' en Anglais. Cela se traduit par Bordeaux en Français. Par contre, le mot claret n'existe pas en Américain. La traduction Bordeaux se dit plutôt Burgundy aux USA. Claret est donc un mot qui se dit principalement en Angleterre mais pas aux USA (un autre exemple est ``flat'' en anglais-anglais versus ``apartment'' en anglais-USA. Prochaine leçon: pourquoi le maillot de West Ham est aussi ``claret'' :)

ADS :