Championnat des étoiles
acheter
Soccer Football - La Liga Santander - FC Barcelona v Getafe - Camp Nou, Barcelona, Spain - April 22, 2021 Barcelona's Lionel Messi and Pedri celebrate their second goal an own goal scored by Getafe's Sofian Chakla REUTERS/Albert Gea (Reuters)
Espagne - 31e journée

Faiblard défensivement, le Barça vient à bout de Getafe et peut encore croire au titre

Dos au mur, le FC Barcelone s'est difficilement détaché de Getafe et ne lâche pas le morceau dans la course au titre en Espagne (5-2). La défense catalane continue d'inquiéter.

La tension était palpable au coup de sifflet initial. Au pied du mur, le FC Barcelone n'avait absolument plus de joker à sortir de sa manche avant d'affronter Getafe. Dans un contexte absolument délétère suite au monumental flop de la Super Ligue et avec un président Laporta qui persiste et signe avec cette compétition, les Catalans ne pouvaient pas se manquer avec les victoires du Real et de l'Atlético plus tôt dans la journée face à Huesca (2-0). Dans ce genre de situations, le patron, c'est souvent Lionel Messi. Alors, la Pulga donnait d'emblée le ton et fracassait la barre transversale suite à une frappe tendue et imparable pour le gardien (3e). Partie remise pour l'Argentin très en jambes au Camp Nou. Sur un service millimétré, Messi profitait du mauvais alignement de Djené pour ajuster Soria seul en face-à-face (1-0, 8e). Bien dans leurs pompes, les Blaugrana se faisaient pourtant surprendre quelques instants plus tard. Minguez sur le flanc après un mauvais coup et c'était tout le dispositif catalan qui en bavait. Cucurella débordait sur le côté gauche et entrait comme dans du beurre dans la surface. D'un centre tendu, il trouvait Angel face aux cages. L'attaquant de Getafe dévissait mais... le malheureux Clément Lenglet était sur la trajectoire et trompait Ter Stegen (1-1, 12e).

Gràcies Messi !

Heureusement  pour les Blaugrana, Getafe commettait l'irréparable dans un de leurs temps forts. Sur un ballon anodin dans la profondeur, Soufiane Chakla effectuait une passe en retrait appuyée pour son gardien Soria... sorti à sa rencontre. La belle boulette permettait aux hommes de Koeman de doubler la mise (2-1, 28e). Déchaîné, Leo Messi se démarquait bien sur un ballon aérien et armait une reprise du pied droit sur le poteau. Par chance, le cuir revenait dans ses pieds et la Pulga signait son doublé (3-1, 33e). L'intensité du match se dégonflait alors comme un ballon de baudruche, le Barça gérant et se montrant imprécis dans l'avant-dernier geste et Getafe courbant le dos, espérant ne pas prendre une rouste. C'était le moment choisi par Ronald Araujo pour s'essuyer les crampons sur Enes Ünal qui se faisait justice sur penalty (3-2, 68e). Une maladresse incroyable pointant encore du doigt les inénarrables fêlures défensives des Catalans.

Changement total de charnière centrale pour Koeman

Koeman avait démarré avec un trio Mingueza-Piqué-Lenglet, pour terminer avec une charnière Araujo-De Jong-Umtiti, c'est dire si le technicien batave se cherche encore. Pourtant hauts sur le terrain en fin de rencontre, les Azulones ne trouvaient pas la clé par manque d'audace pour aller chercher un point au Camp Nou et c'est finalement Ronald Araujo qui redonnait un poil le sourire aux socios d'une tête rageuse au premier poteau (4-2, 87e). Antoine Griezmann sur penalty mettait un peu de poudre sur une victoire franchement pas convaincante malgré le score fleuve au final (5-2, 90+2e). Tout à la joie d'un Barça mi-figue, mi-raisin, surtout défensivement. Mais qui recolle tout de même au haut du classement avec un match en retard.

J.T.

Retrouvez toute l'actu de la Liga sur francefootball.fr
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :