Championnat des étoiles
acheter
Fatsah Amghar, entraîneur de Rumilly. (S. Boué/L'Équipe)
Coupe - Rumilly

Fatsah Amghar, entraîneur de Rumilly après la victoire face au Puy : « On prie pour avoir cette Ligue 1 dont on rêve »

L'entraîneur de Rumilly-Vallières, Fatsah Amghar, avouait ne pas réaliser l'exploit de son équipe, qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe de France. Il disait surtout son envie de retrouver un club de l'élite au prochain tour.

Fatsah Amghar, entraîneur de Rumilly après la victoire face au Puy (4-0) en huitièmes de finale de la Coupe de France : « Franchement, je ne réalise pas trop encore. C'est trop chaud. Peut-être aussi parce qu'il nous manque le public. On n'était pas favori face à un cador du National 2. Le Puy était invaincu dans son groupe et avait vraiment fait un gros match contre Lorient. On a fait ce qu'on avait prévu, c'est-à-dire ne pas subir trop d'occasions et bien gérer les temps faibles, comme lorsque Le Puy nous a mis la pression après l'heure de jeu.
« Sur le match, je pense que c'est mérit?
L'ouverture rapide du score nous conforte dans notre plan de jeu, c'est sûr. Dan Delaunay, notre gardien, nous fait l'arrêt qu'il faut sur l'occasion de Bosetti et ensuite le match s'emballe, avec une énorme efficacité de mes attaquants. Le 2-0 est crucial aussi. Sur le match, je pense que c'est mérité. On a joué avec nos moyens mais avec l'engagement et la volonté que j'avais demandés. C'est un beau moment pour ce petit club qui se construit petit à petit. Maintenant on va essayer de trouver un ou deux matches amicaux avant le quart. Vendredi, on sera sûrement tous ensemble pour enfin avoir un tirage royal avec le club de Ligue 1 dont on rêve depuis les seizièmes. Lyon, le PSG... On a hâte. Espérons qu'on va tous exploser de joie. »
«   »
Roland Vieira, entraîneur du Puy : « C'est une énorme déception aujourd'hui (mercredi). Déçu de ne pas avoir vraiment joué cette partie. On n'était pas à notre niveau, tout simplement. Je ne vais pas me cacher derrière les absences mais on a vu que certains éléments restent indispensables, surtout au milieu de terrain. Mais ce n'est pas en ayant joué seulement vingt minutes que l'on pouvait prétendre à plus. On a une seule vraie occasion. Rumilly a montré plus de détermination. Nous on n'a pas été acteurs de cette rencontre, on a trop subi, en perdant en plus beaucoup trop de duels. La qualification face à Lorient était un piège, je le savais, les joueurs étaient prévenus. On se devait d'être au rendez-vous. On ne nous enlèvera pas notre parcours mais j'ai du mal à voir du positif ».

lire aussi

Les huitièmes de finale de Coupe de France
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :