Le gardien du PSG Keylor Navas lors de la 14e journée de Ligue 1 contre Lyon, à domicile (0-1). (P. Lahalle/L'Équipe)
T. Champions - PSG

Keylor Navas (PSG) : « On est tranquilles et positifs », avant le Trophée des champions contre l'OM

Quatre mois après une confrontation explosive en Championnat (0-1), le PSG et Keylor Navas retrouvent l'OM, demain soir (21 heures), pour le Trophée des champions. En conférence de presse, le gardien s'est voulu confiant.

À la veille du choc contre l'Olympique de Marseille à Lens pour le Trophée des champions (21h), le gardien Keylor Navas est venu s'exprimer en conférence de presse après l'entraînement matinal. L'homme fort du PSG depuis le début de saison, aussi serein que sur le terrain, n'a pas voulu polémiquer avec l'ennemi numéro 1 du club parisien.
Êtes-vous animé d'un sentiment de revanche à l'heure de retrouver l'OM, mercredi soir, qui vous avait battu le 13 septembre dernier dans un match qui s'était soldé par cinq cartons rouges ?
On est tranquilles et positifs. On veut jouer et gagner ce match. C'est le plus important pour nous.
Neymar a repris l'entraînement collectif avec le groupe depuis lundi. Comment le trouvez-vous ?
Je vois que Neymar est très professionnel. Il a été blessé mais à chaque fois, il essaye de revenir à 100 %. J'ai envie qu'il soit avec nous sur le terrain le plus vite. Je l'ai vu travaillé et il travaille très bien.
Avec vous, le PSG a remporté 70 % de succès depuis le début de saison. Lorsque vous n'êtes pas là, ce chiffre tombe à 40 %...
Tous les joueurs de cet effectif ont la capacité à jouer chaque match. Quand j'ai la chance de jouer, j'essaie de donner le meilleur sur le terrain mais aussi dans les vestiaires. C'est un travail de tous les instants. Cela me plaît d'avoir le souci d'essayer de m'améliorer chaque jour. J'aime travailler pour progresser tous les jours. Je me sens très bien d'avoir des responsabilités. Je mets mon expérience au service des autres joueurs s'ils en ont besoin.
« On gagne notre salaire quotidiennement, on le mérite. »
Les jours de vacances obtenus cet hiver vous ont-ils fait du bien ?
L'an dernier, nous n'avons pas eu de vacances avant de préparer cette nouvelle saison. Cela a été un peu difficile. Les dix jours de vacances pour les fêtes de fin d'année nous ont permis de nous aérer l'esprit, de recharger les batteries. On avait besoin de nous retrouver dans une ambiance différente afin de revenir avec un état d'esprit plus frais.
Ce mardi après-midi, des présidents de clubs rencontrent des dirigeants du syndicat des joueurs afin de négocier une baisse de salaires des joueurs. Qu'en pensez-vous ?
Comme footballeurs, on se rend compte de la situation liée à la pandémie. Pendant le confinement, on a eu une réduction de salaire car il n'y avait plus de compétitions. Pour l'instant, on ne sait pas ce qu'il va se passer. On gagne notre salaire quotidiennement, on le mérite. On nous a rien demandé pour l'instant.
Réagissez à cet article
500 caractères max
Gauchos 12 janv. à 17:30

Si la logique est respectee au vu des effectifs en présence (banc compris) le PSG doit marcher sur l’OM et leur mettre une ”manita” sans jamais douter. Et je pense que c’est ce qu’anticipe AVB dans ses déclarations sur le championnat le plus desiquilibre du monde.

ADS :