Championnat des étoiles
acheter
Soccer Football - Champions League - Quarter Final First Leg - Bayern Munich v Paris St Germain - Allianz Arena, Munich, Germany - April 7, 2021 Paris St Germain's Kylian Mbappe celebrates scoring their third goal with Neymar REUTERS/Kai Pfaffenbach (Reuters)
Ligue des Champions - Quarts

L'équipe type de FF après les quarts de finale aller de la Ligue des champions

Voici notre équipe type des quarts de finale aller de Ligue des champions, disputés cette semaine. Le onze ainsi constitué s'articule autour d'un 4-2-3-1.

Le onze

Navas (Paris-SG) - Vazquez (Real Madrid), Nacho (Real Madrid), Rüdiger (Chelsea), Chilwell (Chelsea) - Gueye (Paris-SG), Kroos (Real Madrid) - De Bruyne (Manchester City), Neymar (Paris-SG), Vinicius (Real Madrid) - Mbappé (Paris-SG).

Gardien

Après le Barça, le Paris-SG s'en va encore gagner à l'extérieur, battant 3-2 le Bayern à Munich. Les hommes de Flick, qui ont multiplié centres et tirs en direction de la cage de Keylor Navas. Saint-Navas devrait-on dire, tant le portier costaricien s'est avéré providentiel, repoussant ou arrêtant dix frappes adverses. Sauvé d'entrée par sa transversale sur une tête de Choupo-Moting, il n'a aucune responsabilité sur les deux buts du Bayern, des têtes dans la petite surface de ce même Choupo-Moting et de Thomas Müller.

Défenseurs

Sur son flanc droit, sans faire de bruit et sans fioriture, Lucas Vazquez a fait le boulot, limitant le champ d'action de Mané, l'un des trois attaquants d'un Liverpool bien inoffensif et fort logiquement battu 3-1 par le Real Madrid. Dans une défense madrilène privée de Varane et Sergio Ramos –excusez du peu !- Nacho a joué le guide, dégageant de la sérénité et neutralisant Diogo Jota. Après avoir fait parler de lui (en mal) pour son accrochage avec Kepa à l'entraînement, Antonio Rüdiger a fait un sans-faute à l'occasion de la victoire de Chelsea, à Séville, aux dépens du FC Porto (2-0). Dans le même match, on a beaucoup apprécié Ben Chilwell pour son travail dans le couloir gauche et surtout son but spectaculaire. Après avoir chipé le ballon à Corona, le latéral anglais a foncé vers le but des Dragoes, dribblant le gardien avant de marquer dans le but vide.

Milieux

D'abord régulièrement débordé et mis en difficulté par la rapide circulation du ballon chez les Bavarois, Idrissa Gueye est petit à petit monté en puissance, s'imposant comme une digue efficace de l'entrejeu parisien face aux poussées allemandes et remontant efficacement les ballons. Nouvelle démonstration de l'importance de Toni Kroos au Real : souverain face à Naby Keita puis Thiago Alcantara, le milieu allemand a constamment nourri ses attaquants et inspiré les deux premiers buts madrilènes.

Attaquants

Dans une ligne offensive royale, on trouve à droite Kevin De Bruyne. Meilleur élément à disposition de Pep Guardiola, le Belge a fait, mardi soir, étalage de toute sa classe et sa science du jeu face à un Borussia Dortmund qui ne s'est incliné que dans les dernières secondes de la rencontre (2-1). C'est KDB qui a ouvert le score en étant à l'origine puis à la conclusion (plat du pied droit) de l'action, puis qui a porté régulièrement le danger par ses accélération, à droite ou dans l'axe, ses caviars pas mis à profits par ses coéquipiers, avant d'effectuer la longue ouverture pour Gündogan qui a servi Foden sur le but de la victoire des Citizens. À gauche, voilà Vinicius Junior, un doublé face à Liverpool, s'enfilant en les lignes et harcelant une défense des Reds aux abonnés absents. Sur le premier but, sollicité par Kroos, il part dans le dos d'Alexander-Arnold et marque d'une frappe lourde du droit, sur son second, le jeune Brésilien répond présent, au point de penalty, sur une remise de Modric.

Au centre du dispositif : Neymar. À Munich, le Brésilien a illuminé le jeu parisien, fait parler sa vitesse et son aisance technique pour trouver le trou dans le dispositif bavarois. Trois buts du PSG, deux passes décisives de "O'Ney" et de délicieuses passes pour ses camarades : sur le 0-1, après avoir récupéré un ballon au milieu, il accélère et décale Mbappé sur sa droite en pleine surface ; sur le 0-2, dans le prolongement d'un coup franc, il expédie des 40 mètres une transversale pour Marquinhos, qui ne laisse pas passer sa chance. Une très grande prestation, comme celle de Kylian Mbappé (8 buts en 8 matches de C1 cette saison) en pointe de l'attaque. Comme au Camp Nou, le Francilien a été décisif, marquant le premier et le troisième buts. Et son entente avec Neymar a fait merveille : bis repetita à Paris, mardi prochain ?

Roberto Notarianni 
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :