Championnat des étoiles
4 Live acheter
Golovine et Jovetic peuvent partir tranquille. (F. Porcu/L'Équipe)
L1/L2

Le ministère accorde une dérogation aux internationaux de Ligue 1 et Ligue 2 qui devaient jouer hors de l'Union européenne

Bloqués par leurs clubs en raison de la période d'isolement à respecter au retour de leur sélection, les internationaux de Ligue 1 et de Ligue 2 concernés par un match hors UE/EEE pourront finalement être exemptés de septaine, comme les internationaux français.

Le sujet crispait bon nombre d'acteurs depuis plusieurs jours, il a connu son épilogue ce samedi matin. En vertu d'une circulaire FIFA, datant du 5 février, autorisant les clubs à ne pas libérer leurs internationaux sélectionnés hors de la zone UE (Union Européenne) /EEE (Espace Economique Européen, les 27 mêmes pays + la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein) si un isolement de cinq jours minimum devait être respecté à leur retour, l'intégralité des 40 clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 avait signé un accord pour bloquer ces internationaux, qui risquaient de manquer les compétitions domestiques début avril, après avoir respecté une période d'isolement obligatoire de sept jours, imposée par le gouvernement français.
Alors que des voix se sont élevées (Galtier, R. Garcia, Halilhodzic) contre le manque d'homogénéité entre les internationaux français, exemptés d'isolement à leur retour du Kazakhstan et de Bosnie, et les autres, « le ministère des sports confirme que les internationaux de retour de compétition officielle hors UE avec leur équipe nationale, française ou étrangère, sont exemptés de septaine dès lors que le respect d'un strict protocole sanitaire et médical est garanti (bulle + test PCR quotidien au retour en club). Ils pourront donc s'entraîner et jouer sans application d'un délai de sept jours. »

De nombreux joueurs concernés

De nombreux joueurs étaient concernés par ce risque de devoir renoncer à la sélection, comme les Monégasques Golovine ou Jovetic, les Lillois Fonte ou Renato Sanches, les Marseillais Sakai ou Nagatomo, ou les Lyonnais Lopes, Depay, Cornet, Kadewere ou Toko Ekambi. Les internationaux africains doivent participer aux qualifications à la CAN et les internationaux européens et asiatiques aux qualifications à la Coupe du monde 2022. La zone AmSud avait d'ores et déjà reporté ses rencontres éliminatoires.
Réagissez à cet article
500 caractères max
oskare68 20 mars à 16:03

Ah mais bien sure,ils peuvent circuler a leur guise ces gens-la

ADS :