Championnat des étoiles
acheter
Soccer Football - La Liga Santander - Real Madrid v Osasuna - Estadio Alfredo Di Stefano, Madrid, Spain - May 1, 2021 Real Madrid's Eder Militao celebrates scoring their first goal REUTERS/Susana Vera (Reuters)
Espagne - 34e journée

Liga : le Real Madrid s'arrache contre Osasuna et reste dans la course au titre

Dominateur mais longtemps frustré par Herrera, le Real Madrid a réussi à obtenir un succès plus que précieux face à Osasuna (2-0). Un coup de casque de Militao et un but chanceux de Casemiro permettent aux Merengue de rester à deux points de l'Atlético.

La leçon : le Real a mis du temps

Il fallait voir la célébration de Zidane sur son banc de touche pour comprendre la valeur de ce but. Sur un énième corner botté par Isco, Militao s'envolait encore une fois plus haut que tout le monde pour enfin tromper Sergio Herrera (1-0, 76e). Un coup de tête synonyme de libération pour un Real Madrid qui a ramé pour parvenir à percer la défense d'un Osasuna d'abord venu défendre. La brèche ouverte, les Merengue enfonçaient le clou dans la foulée sur un but gag de Casemiro. Trouvé par une passe astucieuse de Benzema, le Brésilien manquait son contrôle mais voyait le ballon prendre le portier adverse à contre-pied (2-0, 80e). Pas étincelant, à l'image d'un quatuor offensif sans grande inspiration, le Real a cru tomber dans une soirée piège lorsque Avila trompait Courtois juste avant la pause avant d'être signalé hors-jeu (45e). Il a finalement fait l'essentiel pour coller aux basques de l'Atlético. Et rester plus que jamais dans la course au titre avant de s'envoler vers Londres pour sa demi-finale retour de Ligue des champions contre Chelsea. Autre bonne nouvelle du soir, Hazard a joué 72 minutes.

Voir aussi :
- Le film du match
Le Belge est même le premier Madrilène à se montrer incisif sur la pelouse du Stade Alfredo-di-Stéfano. Visiblement en cannes, il s'offrait un premier rush après une récupération dans son propre camp, mais manquait le cadre à l'entrée de la surface (3e). Quelques instants plus tard, il combinait avec Vinicius et centrait fort dans la surface sans trouver preneur (6e). Bien regroupés dans leur moitié de terrain, les joueurs d'Osasuna parvenaient à faire retomber le rythme. À l'affût après une remise manquée de Benzema, Avila chauffait les gants de Courtois (9e). Sans Kroos ni Modric, les Merengue avaient toutes les peines du monde à mettre de la vitesse dans leurs transmissions pour trouver la faille dans le jeu. Heureusement, ils se montraient dangereux sur phases arrêtées. Après un corner joué court, Marcelo envoyait un centre plongeant dans la surface. Mais Herrera sortait un superbe arrêt réflexe sur la volée d'Hazard (26e). Le gardien espagnol remettait ça devant Militao sur le corner qui suivait (26e). Le défenseur brésilien pensait trouver la faille dans la foulée, mais sa tête trouvait une fois encore le dernier rempart (29e). Encore trouvé sur coup de pied arrêté après la pause, Militao voyait sa volée passer au-dessus de la transversale (56e). Enlisée dans un faux rythme, la Maison Blanche profitait des excellentes entrées de Rodrygo et Isco pour accélérer. Et si le premier manquait le cadre d'un rien sur une première frappe (67e), le second adressait un centre parfait pour le but de la délivrance. À quatre journées de la fin de la saison de Liga, le Real Madrid reste à deux points de la première place.

Le gagnant : Air Militao

À croire qu'il jouait avec un aimant. Souvent décevant depuis son arrivée à Madrid, le défenseur central brésilien s'est montré sous un très beau jour ce samedi soir. Ultra dominant dans les airs, il a remporté 7 de ses 8 duels en altitude et a été un danger permanent pour la défense d'Osasuna sur les coups de pied arrêtés du Real. Avant son but, il avait déjà buté deux fois de la tête sur Herrera en plus d'avoir vu sa volée filer au-dessus des cages. Inarrêtable.

Le perdant : sans ambition, pas de récompense pour Osasuna

Pas évident de retenir une individualité en particulier tant la prestation d'ensemble d'Osasuna s'est avérée décevante ce samedi. Certes, les visiteurs du soir n'ont plus rien à jouer en Liga, mais il y avait quelque chose à faire face à un Real remanié et en gestion avant son déplacement à Chelsea. Mais Osasuna s'est contenté d'un bloc bas pour tenir et tenter de faire mal sur une occasion hypothétique. Pour le résultat qu'on connaît.
Quentin Coldefy
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :