Championnat des étoiles
2 Live acheter
Bordeaux' South Korean forward Hwang Ui-jo  (L) celebrates his goal with teammate Hatem Ben Arfa during the French L1 football match between Girondins de Bordeaux and Anger SCO on January 24, 2021 at the Atlantique stadium in Bordeaux. (Photo by Philippe LOPEZ / AFP) (AFP)
Ligue 1 - 21e journée

Ligue 1 : après un rapide doublé de Hwang, Bordeaux a résisté à Angers pour rejoindre l'OM au classement

Grâce à un doublé de Hwang Ui-jo, les Girondins ont signé face à Angers (2-1) un troisième succès consécutif en Ligue 1. Et voilà Bordeaux désormais à hauteur de Marseille, sixième.

La leçon : Bordeaux est candidat à l'Europe !

Jusqu'à ce mois de janvier, les Girondins de Bordeaux n'avaient pas encore su enchaîner deux victoires consécutives en Championnat cette saison. Les hommes de Jean-Louis Gasset ont semble-t-il pris de bonnes résolutions, puisqu'ils en sont désormais à trois succès consécutifs après avoir battu Angers ce dimanche (2-1). Trois nouveaux points précieux que les Aquitains doivent en grande partie à Hwang Ui-jo, auteur d'un doublé, mais aussi à Benoît Costil, encore une fois décisif devant sa ligne. Profitant d'une entame bien trop timide du SCO, Hatem Ben Arfa et ses partenaires ont déroulé durant le premier quart d'heure. Le maître à jouer girondin a d'abord lancé idéalement Rémi Oudin, dont le centre en retrait a été dévié deux fois avant que l'opportuniste Hwang ne puisse conclure de près (1-0, 8e).

Voir aussi :
- Le film du match
Puis c'est une autre ouverture tranchante, signée Yacine Adli cette fois, qui a permis à l'attaquant sud-coréen de tromper à nouveau Paul Bernardoni après avoir bien résisté à Ismaël Traoré (2-0, 11e). Adli aurait même pu corser l'addition sur une frappe puissante après un corner mal repoussé, mais sa tentative a filé au-dessus (16e). Parfait pour les uns, catastrophique pour les autres, ce début de match a en tout cas réveillé les protégés de Stéphane Moulin, qui se sont peu à peu montrés plus entreprenants avec et sans ballon. Seul Angevin à sortir la tête de l'eau au coeur de ce début d'après-midi, Angelo Fulgini a remis lui-même son équipe dans le match en obtenant puis transformant une merveille de coup franc enroulé (2-1, 39e). Le début des soucis pour Bordeaux, incapable de remettre le pied sur le ballon de manière suffisamment consistante.

Heureusement pour les Marine et Blanc, donc, Benoît Costil veillait au grain, s'interposant notamment face à Stéphane Bahoken (44e) ou Sada Thioub (59e). Le gardien international a également été sauvé par son poteau droit sur une autre tentative de Bahoken (48e), mais avec son total de six arrêts, il a su maintenir -en compagnie d'un Laurent Koscielny très solide- le navire bordelais à flot au coeur de la tempête. En face, les deux tirs cadrés concédés par Bernardoni ont terminé au fond. Et alors qu'Angers avait l'occasion de dépasser Marseille au classement, c'est bien Bordeaux qui rejoint les Phocéens avec 42 points. Et peut se permettre de rêver d'Europe.

Le gagnant : Bang Bang Hwang !

Dans un secteur offensif très dépendant des inspirations de Ben Arfa, le doublé de Hwang ce dimanche fait figure de vrai bol d'air, et pourrait rapporter gros au printemps. Le Sud-coréen a en tout cas su exploiter à merveille le premier quart d'heure particulièrement réussi de son équipe, avec un doublé plein d'opportunisme et de sang-froid. Il le fallait, puisque les Girondins n'ont donc pas réussi à cadrer le moindre tir après la 11e minute. Avec ses cinq réalisations, voilà Hwang au sommet du classement des buteurs bordelais. Lui aussi s'avère indispensable.

Le perdant : Bahoken à la peine

Pour sa première titularisation depuis cinq semaines, l'attaquant camerounais aurait pu se muer en héros, mais il est encore resté muet. À la recherche d'un sixième but cette saison depuis le 29 novembre, Bahoken a eu plusieurs balles de 2-2 au bout du pied, mais n'a pas su les exploiter. La faute à Benoît Costil sur un face à face dans la surface (44e), puis à son montant sur une belle reprise de volée au second poteau (48e), mais aussi à un manque d'application sur un centre tendu sur lequel le gardien adverse ne pouvait intervenir (60e). Dommage et dommageable, car son équipe méritait clairement mieux.
Réagissez à cet article
500 caractères max
ADS :