Championnat des étoiles
acheter
Soccer Football - Champions League - Round of 16 First Leg - Borussia Moenchengladbach v Manchester City - Puskas Arena, Budapest, Hungary - February 24, 2021  Manchester City's Gabriel Jesus celebrates scoring their second goal with Bernardo Silva REUTERS/Bernadett Szabo (Reuters)
Ligue des Champions - 8es

Ligue des champions : Manchester City s'impose facilement face à Mönchengladbach et s'ouvre la porte des quarts de finale

Sûr de ses forces, Manchester City a battu logiquement une formation du Borussia Mönchengladbach impuissante (2-0). Les Citizens ont fait une grande partie du chemin avant le match retour.

La leçon : Manchester City est indestructible

À Manchester ou à Budapest, rien ne change pour les Citizens. Sur un nuage depuis plusieurs mois, Manchester City a une nouvelle fois mis à l'amende son adversaire. Et pourtant, Mönchengladbach avait de quoi donner du fil à retordre aux Anglais. La formation de Rose réalise une belle saison en Bundesliga et en Ligue des champions. Mais dès l'entame de la rencontre, on a vite senti que les Allemands allaient servir de nouvelles proies aux hommes de Guardiola. Acculé dans sa propre moitié de terrain, le Borussia tenait sur un fil avec des interventions décisives devant Walker (10e) et Sterling (26e). Dominateur dans le jeu, City parvenait à briser le verrou avant l'entame du dernier quart d'heure. Cancelo adressait un délicieux caviar pour Bernardo Silva qui plaçait une tête hors de portée de Sommer (0-1, 29e). Une ouverture du score logique et qui donnait peu d'espoirs aux Allemands, bien trop fébriles. À l'inverse, les Citizens géraient parfaitement une rencontre à leur avantage.
 
Même son de cloche au retour des vestiaires. City poursuivait son cavalier seul face à un Borussia maladroit, notamment dans la dernière passe à l'approche de la surface. Et les hommes de Rose étaient bien heureux de voir Jesus tergiverser face à Sommer (53e). Une joie de courte durée puisque à peine un quart d'heure plus tard, les Citizens creusaient l'écart. Sur un nouveau centre de Cancelo venu de la gauche, Silva déviait de la tête pour Jesus qui concluait (0-2, 65e). Derrière, rideau. Manchester City conservait sereinement ses deux buts d'avance et Mönchengladbach manquait d'inspiration pour apporter du danger sur les cages d'Ederson. La statistique est claire, le Borussia n'a cadré qu'un seul tir dans cette rencontre. Trop peu pour espérer un meilleur sort. Il faudra beaucoup plus au match retour pour inquiéter un Manchester City qui vient d'enchaîner ce mardi soir une dix-neuvième victoire consécutive toutes compétitions confondues.
(L'ouverture du score de Bernardo Silva est son 35e but pour Manchester City, toutes compétitions confondues, mais seulement son troisième de la tête.)

Le gagnant : Joao Cancelo, un talent hybride

Le Portugais est l'un des grands gagnants du renouveau de Manchester City cette saison. Titulaire indiscutable sur le flanc gauche, lui le droitier, Joao Cancelo a la palette du latéral moderne : rapide, tonique et capable de répéter les courses offensives et défensives. Ses centres à destination de Bernardo Silva sur les deux buts des Citizens sont de vrais petits bijoux. Il est difficile de faire mieux à son poste en Europe actuellement.

Le perdant : Un Borussia en panne d'inspiration

Le Borussia Mönchengladbach a manqué de tout : de vitesse, d'imagination, d'efficacité dans le dernier geste. À ce niveau, cela ne pardonne pas. Encore plus si l'adversaire du soir est Manchester City. Les coéquipiers de Yann Sommer ont existé quelques minutes en première période avant de vivre un long chemin de croix. Pour battre des Citizens aussi bien armés, il faut exceller dans tous les compartiments du jeu. Et les Allemands ne l'ont pas été.
Réagissez à cet article
500 caractères max
santos5 25 févr. à 16:00

Sans minimiser la victoire de MANCI, il faut reconnaître que les 13» ou 14 Kherrer faisaient peine à voir , on peut penser que le niveau a diminué car des équipes comme Gladbach, Lazio, voir l’Atletico Madrid ne sont pas meilleures que Brest ou Dijon

ADS :